Hémicycles d'Afrique
A la Une Afrique du Sud

Afrique du Sud : La ministre Lindiwe Sisulu comparaît devant l’Assemblée nationale

Lindiwe Sisulu, ministre du tourisme sud africaine © timeslive
Lindiwe Sisulu, ministre du tourisme sud africaine © timeslive

Lindiwe Sisulu, ministre du tourisme de l’Afrique du Sud était face aux députés pour répondre aux questions concernant la performance de son département ministériel. Les ministres des entreprises publiques, Pravin Gordhan, des travaux publics et infrastructures, Patricia de Lille, et du commerce et industrie, Ebrahim Patel, ont, par la même occasion, répondu aux questions des élus.

Par Merveille Sagbohan

Quatre ministres étaient devant le Parlement pour donner des éclaircissements sur la gestion de leurs ministères. Parmi ceux-ci, figure la ministre du tourisme, Lindiwe Sisulu qui a répondu aux questions des députés, notamment sur le département du tourisme de l’Afrique du Sud. 

La députée Phumeza Mpushe a interrogé la ministre du tourisme sur le plan de relance du département du tourisme après les ravages causés à l’industrie du tourisme par Covid-19. « À ce jour, nous avons alloué bien plus de 200 millions de rands pour rajeunir le secteur, qui a été durement touché par l’avènement de Covid-19. En conséquence, les indices du commerce et de la consommation sont désormais plus élevés et les normes et standards de fonctionnement sûr ont été introduits », a répondu Lindiwe Sisulu, ministre du tourisme sud africaine. Elle a par ailleurs ajouté que « ces interventions ont contribué à relancer la demande touristique au niveau national, qui a encore été stimulée, en grande partie par le retrait de l’Afrique du Sud par le gouvernement britannique de sa liste rouge de destinations de voyage ».

En réponse à la question du député Ahmed Shaik Emam sur l’imminente effet d’une vague d’infections, prévue pour décembre 2021, Lindiwe Sisulu a fait savoir que le ministère à déjà pris ses précautions. « Nous avons beaucoup appris des inconvénients qui ont presque mis le secteur à genoux. En tant que tel, notre plan de relance est destiné à faire face à toute urgence ou catastrophe à laquelle le secteur pourrait éventuellement être exposé à l’avenir. », a-t-elle conçu.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR