© Sabcnews.com
© Sabcnews.com

Le parlement sud-africain a dépêché une équipe dans la municipalité d’Amahlathi située à Stutterhein, dans l’Est du Cap pour constater les difficultés dont elle est confrontée. A la suite de cette visite, le parlement l’a placé sous administration suivant les dispositions constitutionnelles.

 

Par Daphney Gbètogbé

Se conformant à l’article 139 (1) b) de la Constitution de l’Afrique du Sud, le parlement a décidé de place la municipalité locale d’Amahlathi sous administration. Cette municipalité a été le théâtre d’actes de vandalisme de la part des prestataires de services. Dans leur protestation de colère, les manifestants ont incendié des bureaux du conseil, ce qui a malheureusement paralysé tous les services dans cette municipalité.

Conduite par sa présidente China Dodovu, la Commission restreinte du parlement sur la gouvernance coopérative et les affaires traditionnelles s’est rendue sur les lieux pour constater de visu l’ampleur des dégâts et prendre langue avec les autorités pour s’enquérir des difficultés surtout financières de cette municipalité locale. Une inspection parlementaire qui fait d’ailleurs suite à la décision du gouvernement de Eastern Cap qui dirige d’ailleurs cette municipalité d’Amahlathi jusqu’à nouvelle décision.

Il est important de signaler qu’en juin dernier, la vérificatrice générale, Kimi Makwetu, avait révélé que 34% des municipalités avaient indiqué que leurs dépenses étaient supérieures à leurs revenus. Une situation plus ou moins embarrassante qui les empêchait d’honorer des paiements tels que les salaires et l’électricité. Et la municipalité d’Amahlathi n’était pas épargnée. A la fin de la visite de la commission  Dodovu, il est prévu une interaction avec les populations pour une solution adéquate à cette crise qui secoue cette municipalité locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.