Parlement sud africain: Source: Clubofmozambique.com
L’Assemblée nationale sud-africaine a adopté ce mercredi 20 mars 2019 le projet de loi qui définit le salaire minimum national. C’était au cours de la dernière séance plénière de la 5ème législature de ce parlement. 
 
Par Josaphat Finogbé
 
Les élus de la 5ème législature de l’Assemblée nationale de l’Afrique du Sud ont procédé, au cours de leur dernière session plénière, à la modification de la loi 2018 sur le salaire minimum national.  Selon eux, cette modification va permettre de faire progresser le développement économique et la justice sociale. Elle vise également à améliorer les salaires des travailleurs moins rémunérés, protéger les travailleurs des salaires trop bas, préserver la  valeur des salaires, promouvoir la négociation collective et soutenir la politique économique.
Ce projet de loi fixe le premier salaire minimum à 20 roupies l’heure, soit l’équivalent de 3 500 rands par mois. Mais il y a une catégorisation qu’il convient de préciser. En ce qui concerne la dernière classe des travailleurs,  le salaire minimum dépend de leur zone de travail.  En Afrique du Sud,  le pays est subdivisé en trois (3) zones. La zone dénommée A comprend la ville de Cap, le métro Greater East rand, la ville de Johannesburg, Tshwane et Nelson Mandela. Conseil local : Emfuleni, Merafon, mogale, Metsimaholo, Randfontein, Stellenbosch et Westornaria. La zone B est composée de KwaZulu-Natal, à l’exclusion de toute zone couverte par l’accord de conseil de négociation. La Zone C comprend le reste de l’Afrique du Sud.
Le projet de loi adopté ce mercredi par les parlementaires sud-africains sera soumis au conseil national des provinces pour approbation. Pour la présidente de l’Assemblée nationale, Baleka Mbeté, « il s’agit du dernier geste législatif que pourrait poser cette législature avant l’installation de la 6ème ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.