Hémicycles d'Afrique
A la Une Afrique du Sud

Afrique du sud : Nosiviwe Mapisa-Nqakula ; du ministère de la défense à la présidence de l’Assemblée nationale

Nosiviwe Mapisa-Nqakula, probable prochaine présidente de l’Assemblée nationale de l’Afrique du Sud © @Mfundoyakhe
Nosiviwe Mapisa-Nqakula, élue présidente de l’Assemblée nationale de l’Afrique du Sud © @Mfundoyakhe

La présidence de l’Assemblée nationale sud-africaine pourrait bientôt changer de mains. Le caucus parlementaire du congrès national africain (ANC) a validé ce mardi, la nomination de Nosiviwe Mapisa-Nqakula, précédemment ministre de la défense, à la tête du parlement. L’actuelle présidente, Thandi Modise, la remplacera au département de la défense.

Par Gloria R. DOSSOU

L’ancienne ministre de la Défense, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, pourrait être la prochaine présidente de l’Assemblée nationale de l’Afrique du Sud. Le caucus parlementaire de l’ANC a acté sa nomination lors d’un congrès ce mardi 10 août 2021. La nomination de Nosiviwe Mapisa-Nqakula  fera suite au remaniement ministériel du Président Cyril Ramaphosa qui l’a remplacée par l’actuelle présidente de l’Assemblée nationale, Thandi Modise, au ministère de la Défense. Un jeu de chaise qui devrait permettre à la prochaine nouvelle présidente de l’Assemblée nationale de mettre ses expériences politiques au profit du parlement sud-africain.

Suivant l’article 52 de la Constitution sud-africaine, le président du parlement est élu à la majorité des députés de l’Assemblée nationale. Étant donné que l’ANC détient 230 des 400 sièges, donc majoritaire, Mapisa-Nqakula est à peu près un candidat pour le poste – même si les partis d’opposition sont prêts à le mettre mal à l’aise. Son élection pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine, lorsque les législateurs reviendront officiellement de leurs vacances de 10 semaines dans leur circonscription.

« L’ancienne ministre Nosiviwe Mapisa-Nqakula apportera une formidable expérience de travail à ce nouveau poste, avec une solide expérience en tant que législateur et décideur politique, s’étalant sur plusieurs années. Le caucus accueille favorablement sa nomination », s’est réjoui omfanelo Kota, porte-parole par intérim du caucus de l’ANC.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR