Baha Eddine Tliba, député algérien incarcéré pour financement illégal et blanchiment d’argent © ALG24
Baha Eddine Tliba, député algérien incarcéré pour financement illégal et blanchiment d’argent © ALG24

La justice algérienne a placé sous mandat de dépôt le député du Front de libération nationale (FLN), Baha Eddine Tliba pour financement illégal.

 

Par Hassan Ahmed

Baha Eddine Tliba n’est plus libre de ses mouvements depuis ce 17 octobre 2019. Cette décision du juge d’instruction du tribunal de Sid M’hamed fait suite à l’accusation de l’homme par le ministère public au sujet du financement illégal de la propagande électorale de l’ancien Président, Abdelaziz Bouteflika. Aussi, l’accuse-t-on de blanchiment d’argent.

Face à ces accusations et sur la demande de la justice algérienne, les députés ont levé l’immunité parlementaire de leur collège Baha Eddine Tliba le 25 septembre dernier. L’élu devrait se présenter devant le juge le 3 octobre dernier mais s’est soustrait de la justice. Sa fuite, comme l’ont qualifié certains observateurs du pays, n’aura duré que quelques jours puisque désormais interpellé et mis derrière les barreaux.

L’arrestation de ce député fait suite à l’opération de « purge » que mène la justice pour punir les auteurs ou co-auteurs des actes de malversation et de corruption enregistrés lors du mandat de l’ancien Président poussé à la démission. Et dans cette opération, le député Baha Eddine Tliba est le premier élu à être placé en détention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.