Mohamed Djemai, député, secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) désormais dans le viseur de la justice algérienne © algerie1.com
Mohamed Djemai, député, secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) désormais dans le viseur de la justice algérienne © algerie1.com

La justice algérienne a demandé à la Chambre des représentants du peuple de procéder à la levée d’immunité parlementaire du député Mohamed Djemai du parti FLN.

 

Par Hassan Ahmed

C’est à travers une correspondance adressée à la Chambre basse du parlement algérien que la justice a saisi les parlementaires aux fins de lever l’immunité parlementaire de leur homologue Mohamed Djemai. Ce dernier est le secrétaire général du parti Front de libération nationale (FLN), parti d’Abdelaziz Bouteflika.

Ce mardi 3 septembre, la chambre a confirmé la réception de cette correspondance et a indiqué avoir bien examiné cette demande du ministre de la justice, garde des sceaux. Son appartenance à ce parti majoritaire à la Chambre n’a pas empêché le bureau de transmettre la demande à la commission des affaires juridiques de l’APN pour étude et examen minutieux.

La commission produira ensuite un rapport qui sera, lors d’une plénière, présenté aux autres membres de la Chambre. Ils se prononceront en séance huis clos sur cette levée ou non de l’immunité parlementaire de leur collègue Mohamed Djemai. Pour l’heure, le motif de cette demande du ministre de la justice n’est pas encore rendu public. Mais des indiscrétions, on apprend que cette demande fait suite à une série d’enquête enclenchée par la justice sur des faits supposés de corruption sous la gouvernance du Président déchu, Abdelaziz Bouteflika.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.