Angola : Les députés lancent le processus de dématérialisation des services parlementaires

Angola : Les députés lancent le processus de dématérialisation des services parlementaires

Vue partielle de l’Assemblée nationale de l’Angola © angop.ao

Les députés des Assemblées nationales des pays qui ont en partage l’Espagnol comme langue officielle se sont retrouvés à Luanda, en Angola, pour réfléchir sur les mécanismes de dématérialisation des services parlementaires dans leurs pays respectifs. Cette rencontre pourra réduire, les jours à venir, considérablement la bureaucratie, mettre plus de lumière sur les actions et produire une efficacité dans la gestion des activités parlementaires.

 

Par Daphney Gbètogbé

Permettre un accès et une disponibilité plus rapides des documents dans les différents services, peu importe la situation géographique du demandeur. Telle est la vision que tentent d’implémenter les députés des parlements hispanophones avec l’organisation de cette rencontre des acteurs issus du domaine informatique et qui exercent dans ces parlements respectifs.

A lire aussi: Angola: le parlement dote les collectivités locales de fonds d’auto administration

Pour José Eduardo Menezes, directeur du centre d’information de l’Assemblée nationale de l’Angola, « des efforts sont considérablement déployés depuis 2012 par les parlementaires angolais afin de moderniser ses services et de s’adapter aux nouvelles exigences informatiques de l’heure ». « Nous avons désormais dépassé l’étape de l’utilisation des papiers dans nos administrations. Nous avons plutôt opté pour la modernisation du centre de données ainsi que l’installation de nouveaux appareils informatiques qui ont tout révolutionné au sein de notre parlement », a mentionné le directeur. Dans son exposé, José Eduardo Menezes a clairement spécifié que les parlementaires y compris le personnel administratif de l’Assemblée nationale  ont été soumis à un long processus de préparation et d’adaptation aux fins d’une utilisation, à bon escient des outils informatiques mis à leur disposition.

Ces mesures préventives ont finalement permis à l’Angola de moderniser et d’optimiser tous ses processus administratifs avec une réduction de certains coûts financiers. « Actuellement, la gestion des dossiers, la gestion des présences, le formulaire de justification des fautes, la gestion des tâches ainsi que l’assiduité des suppléants sont effectuées via un portail intranet », a mentionné José Eduardo Menezes, directeur du centre d’information de l’Assemblée nationale de l’Angola pour conclure son intervention.

A lire aussi: Angola : l’Assemblée nationale institue le 23 mars comme journée nationale

Beaucoup d’autres pays ont fait l’effort dans cette dématérialisation des services parlementaires dans cette communauté des Assemblées nationales de la zone espagnole. Une initiative qui pourrait inspirer d’autres parlements d’autres zones géographiques.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR