Des délégués lors de la 2ème journée du dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre 2019 à Cotonou, Bénin © J. F/ HA
Des délégués lors de la 2ème journée du dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre 2019 à Cotonou, Bénin © J. F/ HA

Les participants au dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre 2019 à Cotonou ont unanimement souhaité dans le rapport final l’organisation des élections générales anticipées.

 

Par Daphney Gbètogbé

Ils ont eu 72 heures pour étaler sur une grande « table » des préoccupations qui fâchent dans l’arène politique béninoise. Sur l’initiative du Chef de l’Etat, Patrice Talon, les différents délégués conviés ont revisité les différents articles de la nouvelle charte des partis politiques et du code électoral en République du Bénin.

Sous la conduite du professeur Dorothée Sossa et de son rapporteur principal Victor Topanou, universitaire, les délégués ont recommandé, dans le rapport final transmis ce samedi au Président de la République, l’organisation, en 2020, des élections générales anticipées afin de renouveler le parlement qui peine, depuis son installation en avril dernier, à bénéficier d’une légitimé.  « Une telle recommandation fait suite aux coûts exorbitants qu’engendrent les élections dans le pays », ont soutenu les délégués des partis politiques. Ces  élections générales projetées tiendront donc en compte les législatives et les élections communales et locales.

Le Président de la République, en recevant le rapport final, a promis agir en suivant les différentes recommandations contenues dans le document. Patrice Talon dit être satisfait de la qualité des travaux qui ont été menés pendant ces trois (3) jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.