Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, ancien militant syndical et cade supérieur de banque © Rfi Afrique
Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, ancien militant syndical et cade supérieur de banque © Rfi Afrique

Alassane Bala Sakandé a été élu président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso le 8 septembre 2017 à la suite du décès de son prédécesseur. Depuis lors, l’homme impulse une nouvelle dynamique à ce parlement.

 

Par Josaphat Finogbé

Quand il se faisait élire député lors du scrutin législatif du 29 novembre 2015  dans la province du Kadiogo, Alassane Bala Sakandé n’avait pas prévu se retrouver de sitôt président de l’Assemblée nationale de son pays. Mais face au coup de destin de la dame nature, il hérite du maillet après le décès de Salif Diallo, décédé à Paris, en France en août 2017.

Né le 21 aout 1969 à Ouagadougou (Burkina Faso), l’homme qui a été élu président de l’Assemblée par 104 voix sur 127 des députés est père de deux enfants. Il devra donc assumer les fonctions de la présidence de l’Assemblée nationale jusqu’à la fin de la législature en cours en 2020.

Cadre supérieur de banque, Alassane Bala Sakandé a été un des militants chevronnés du mouvement syndical dans son pays. Il s’est révélé dans le monde syndical lors de son parcours universitaire. Avec ses pairs, ils ont gagné plusieurs luttes syndicales, ce qui a permis de restaurer l’image de l’étudiant burkinabé dans les années 80.

« Sa carrière politique est un succès jusqu’à présent », témoignent ses proches. L’homme, en se lançant dans la politique, a réussi à se faire élire conseiller municipal de la ville de Ouagadougou en 1995. Il renouvelle ce poste en 2006 et y est resté jusqu’en 2012.

En 2014, il suit la vague des cadres démissionnaires du parti CDP, de l’ancien président de la République du Burkina Faso, Blaise Compaoré. Il crée, dans la même année, avec son allié politique, Roch Marc Christian Kaboré le parti MPP, né du divorce du parti CDP. Avec sa casquette de secrétaire chargé des structures géographiques du bureau national du MPP, Alassane Bala Sakandé a été élu député.

Une fois à l’Assemblée nationale, il prend la tête du groupe parlementaire du parti au pouvoir. Ce qui lui a permis d’être très proche du défunt président du parlement, Salif Diallo. Aujourd’hui, Alassane Bala Sakandé est considéré comme un fidèle lieutenant du Président de la République, Roch Marc Christian Kaboré.

Selon des observateurs burkinabés, si le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, garde toujours son dynamisme politique et surtout sa fidélité aux idéaux du parti au pouvoir, il pourrait revenir en 2020 avec toujours la possibilité de garder le maillet. Mais pour l’heure, tout peut encore se jouer sur ce plan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.