Des jeunes très attentifs lors de la présentation des opportunités par les membres de la Commission jeunesse, emploi et culture ce jeudi 23 mai 2019 © lefaso.net
Des jeunes très attentifs lors de la présentation des opportunités par les membres de la Commission jeunesse, emploi et culture ce jeudi 23 mai 2019 © lefaso.net

Les jeunes burkinabés ont été conviés ce jeudi 23 mai 2019 pour s’imprégner des efforts des différents acteurs de la chaîne quant à leur formation et leur emploi. L’initiative est de la Commission jeunesse, emploi et culture (CJEEC) de l’Assemblée nationale du Burkina Faso présidée par le député Paul Sawadogo.

 

Par Candy Nzouna

« L’inadéquation formation-emploi des jeunes au Burkina Faso : rôle et responsabilité des acteurs ». C’est autour de ce thème que la Commission jeunesse, emploi et culture  a réuni des jeunes de toute catégorie ce jeudi. L’idée est de rassembler, dans la même salle, les acteurs concernés afin qu’ils réfléchissent aux opportunités professionnelles au profit de ces jeunes burkinabés.

A lire aussi: Burkina Faso : Les députés adoptent la loi sur le financement d’appui à l’enseignement supérieur

Autour du président de la commission, Paul Sawadogo, des députés, des personnes ressources, des acteurs de la société civile, des membres du patronat, des syndicalistes, des partenaires techniques et financiers et aussi des coutumiers ont fait le diagnostic et ont proposé des pistes de solutions pour une sortie effective de ces jeunes de cette catégorie de sans-emploi et parfois de l’inadéquation de leur formation et de leur emploi. Selon les propos de Paul Sawadogo, les solutions scientifiques qui sont issues de cette rencontre seront mises à la disposition des membres du gouvernement pour une résolution de cette problématique liée à l’emploi des jeunes.

Dans son speech, le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale a signifié que cette conférence permettra aux jeunes, participants ou non, de comprendre les opportunités liées aux domaines de formation et les avantages de promouvoir l’entreprenariat des jeunes.

A lire aussi: Burkina Faso : Les notaires enfin dotés d’une loi en accord avec les normes communautaires

Les jeunes, venus nombreux assistés à cette conférence entendent produire un document illustratif qui comportera leurs besoins afin que les dirigeants changent la directive des choses dans un monde où les opportunités d’emplois publics ne cessent de s’amoindrir. Un nouveau départ donc qui pourrait révolutionner le monde entrepreneurial au sein des jeunes burkinabés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.