Le présidium de la conférence de presse animée par Alassane Bala Sakandé ©leFaso.net
Le présidium de la conférence de presse animée par Alassane Bala Sakandé ©leFaso.net

Du 26 au 31 janvier 2020, les parlementaires burkinabés accueilleront la 15ème conférence de l’Union parlementaire de la coopération islamique. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse d’Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale.

 

Par Romuald Affedjou

Cette conférence qui va démarrer dimanche prochain,  vise à faciliter la coopération des Etats membres dans les différents foras internationaux. Elle sera aussi question de promouvoir les échanges et le dialogue entre les parlements des Etats membres en faveur du respect des droits de l’homme et des principes humanitaires.

« Plusieurs sujets d’actualité seront débattus lors des assises notamment, la question de la sécurité, de l’environnement, des droits de l’homme, le dialogue inter-religieux, la jeunesse, le développement et la promotion de la femme », a laissé entendre Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale du Burkina.

A en croire le conférencier, c’est une occasion pour le parlement burkinabè de renforcer sa diplomatie. Les parlements des pays membres de l’OCI eux aussi, à travers cette rencontre, pourront  discuter des difficultés qui intéressent les différents parlements. Il est attendu pour l’occasion, plus d’une quarantaine de délégation qui viendront d’au moins 54 pays membre de l’UPCI.

Il est prévu l’animation de plusieurs réunions dont notamment la 43ème  réunion du comité exécutif de l’UPCI, les réunions de commissions, la 9ème  Conférence des femmes parlementaires, et la 3ème  réunion de l’Association des secrétaires généraux des parlements. cette  15ème conférence de l’Union parlementaire de la coopération islamique coïncide avec le vingtième anniversaire de l’UPCI créée depuis juin 1999.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.