Hémicycles d'Afrique
A la Une Burkina Faso

Burkina Faso : Les premières journées parlementaires du Mouvement du peuple pour le progrès, lancées

Les premières journées parlementaires du Mouvement du peuple pour le progrès, lancées
Conférence de presse des membres du parti politique Le mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) Jeudi 08 février 2018. Ouidi. Conférence de presse des membres du parti politique Le mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) animée par Simon Compaoré, Président par intérim, au siège national du parti. © aOuaga.com par AO

Les députés du groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se sont rendus à Banfora, une ville du sud-ouest du Burkina Faso pour le lancement de leurs premières journées parlementaires de l’année 2021.

Par Gloria R. Dossou

« La résilience des populations burkinabè dans le contexte d’insécurité : quelle contribution du groupe parlementaire MPP ». C’est le thème principal qui a fait l’objet de ces 72 heures de journées parlementaires entre les 56 députés du Mouvement du peuple pour le progrès.  

La cérémonie d’ouverture de ces trois journées a eu lieu dans la salle polyvalente de Banfora et a connu la présence des membres du gouvernement, des autorités de la Région, des représentants des autres groupes parlementaires : CDP, UPC, NTD, RDJ, PJRN et de nombreux militants et militantes venus de toute la Région des Cascades.

Plusieurs autres thèmes ont été abordés à l’issue de ces trois jours de réflexion. Il s’agit plus précisément de l’état des lieux de la lutte contre le terrorisme dans le pays, des facteurs terreaux et groupes terroristes, et de la gouvernance locale pour une implication des populations dans la lutte contre le terrorisme.

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala SAKANDE se dit garder espoir malgré le contexte d’insécurité observé. Il a à cet effet lancé un appel à un sursaut national et populaire pour bouter hors du Burkina Faso la nébuleuse terroriste. Pour lui, le Burkina viendra à bout de ce fléau.

 « C’est la seule alternative qui nous reste parce que personne, ni aucune force ne peut résister lorsque le peuple se met debout pour le combat » a-t-il affirmé. 

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR