Hémicycles d'Afrique
Cameroun

Cameroun : Le Parlement appelé à réexaminer le projet budgétaire exercice 2022

Assemblée nationale du Cameroun ce lundi 1er juillet 2019 © Hémicycles d’Afrique
Assemblée nationale du Cameroun ce lundi 1er juillet 2019 © Hémicycles d’Afrique

L’Assemblée nationale du Cameroun a tenu ce jeudi 11 novembre 2021 sa session ordinaire du mois de novembre. Ladite session qui obéit aux dispositions de l’article 14 de la Constitution est essentiellement consacrée  à l’examen  du  budget de l’Etat, exercice 2022 qui s’évalue à 5 762,4 milliards de FCFA. 

Par Gloria R. Dossou

Les députés camerounais ont exprimé leur mécontentement lors de la séance budgétaire. Ceci à cause du retard observé dans le dépôt du texte de loi sur le budget de l’année 2022 par le gouvernement. « Le premier problème du budget c’est qu’il est en retard. Il a déjà 15 jours de retard aujourd’hui. C’est inacceptable et c’est une violation flagrante de la loi une nouvelle fois par le gouvernement », a expliqué le député du Social democratic front, Joshua Osih sur l’antenne de la CRTV-Télé.  

Selon des sources internes au ministère des finances, ledit budget est en équilibre à 5 762,4 milliards de FCFA. On note une hausse de 282 milliards XAF (+5,1%) par rapport aux 5 480,4 milliards XAF retenus dans la loi de finances rectificative de l’année 2021. Le budget soumis au Parlement est donc supérieur aux 5 649,7 milliards de FCFA projetés par le ministère des finances lors des débats d’orientation budgétaire. Il intègre cependant toutes les orientations émises par le débat et la circulaire présidentielle liées à son élaboration.  Et il prévoit une croissance du PIB de 4,4%, supérieure de 1% aux 3,4% attendus en 2021 et 0,7% enregistrés en 2020.

Ce taux qui semble être encourageant repose sur la reprise économique du pays suite à l’atténuation de la pandémie de coronavirus. Il convient de mentionner que la pandémie persiste, néanmoins. A cet effet, les autorités conditionnent même l’atteinte des objectifs budgétaires 2022 à des contrôles efficaces de la pandémie. L’article 53 de la directive Cemac relative aux lois des finances au sein de la Cemac, stipule que « le projet de loi de finances initiale, y compris le rapport et les annexes explicatives prévus aux articles 44 et 45 de la présente directive, est déposé au Parlement de l’Etat membre quinze jours avant l’ouverture de la session budgétaire, sauf disposition constitutionnelle contraire. » 

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR