Laurent Ngon Baba, président de l’Assemblée nationale centrafricaine ce 29 octobre 2018 à Bangui. © Gael Grilhot/AFP/HA
Laurent Ngon Baba, président de l’Assemblée nationale centrafricaine ce 29 octobre 2018 à Bangui. © Gael Grilhot/AFP/HA

Le président de l’Assemblée nationale de la Centrafrique s’est rendu ce mercredi 10 juillet 2019 à Brazzaville, capitale congolaise, pour prendre part au sommet panafricain de haut niveau sur le VIH/SIDA. Cette rencontre qui regroupera d’autres parlementaires des autres nations du continent permettra aux participants de trouver le mécanisme afin d’intensifier efficacement la lutte contre cette pandémie du siècle.

 

Par Daphney Gbètogbé

Trouver une solution à travers les parlementaires avec un mécanisme efficace pour financer les initiatives de lutte contre le VIH/SIDA sur le continent. C’est autour de cet objectif que doivent se réunir des députés des Assemblées nationales de l’Afrique à Brazzaville, Congo du 11 au 12 juillet 2019. Soucieux de la santé des Africains en général et celle des Centrafricains en particulier, le président de l’Assemblée nationale centrafricaine, Laurent Ngon-Baba, a accepté l’invitation et s’est rendu à ce sommet avec son bureau et les députés, membres de la commission de la santé de l’Assemblée nationale.

L’initiative de ce sommet panafricain et sa tenue effective ce 11 juillet ont été possible grâce à l’expertise d’un parlementaire centrafricain, membre de la Commission santé, travail et des affaires sociales au sein du parlement panafricain. A la fin de ce sommet de Brazzaville, les participants devront être outillés afin d’apporter une réponse d’urgence à la pandémie du VIH/SIDA, l’un des véritables freins de développement du continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.