Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Congo : « Ce que je crois » de Denis Christel Sassou N’guesso fait débat

Une semaine après la présentation de son ouvrage, le député Denis Christel Sassou N’guesso est au cœur des débats en République du Congo et dans sa diaspora. Retour sur l’ouvrage du parlementaire.

Par Candy Nzouna

Député d’une des deux circonscriptions que compte Oyo, (centre du pays), Denis Christel Sassou N’guesso vient de publier son tout premier ouvrage. «Ce que je crois», c’est le titre de ce livre de 64 pages dans lequel le parlementaire de 43 ans revient sur son engagement social et sa vision pour le Congo de demain. C’est d’ailleurs en marge de l’initiative intitulée «le Congo que nous voulons», que Denis Christel Sassou N’guesso a présenté et dédicacé son ouvrage le 4 mai dernier. Education, formation, droit à la santé, perspectives d’avenir dans un élan de vivre ensemble, voilà sur quoi repose l’ouvrage de celui qui est aussi le président de la Fondation «Perspectives d’avenirs». Noir sur blanc, le député rappelle les actions de sa fondation  avant de se projeter dans l’avenir: «Aujourd’hui, plus de 100 000 personnes qui n’avaient pas accès aux soins, ont retrouvé ce droit fondamental» écrit-il avant de poursuivre «quelle meilleure preuve du bien-fondé de cette initiative que de voir une personne, après une cataracte de plus de quinze ans, recouvrer la vue ou celle qui, après une chirurgie réparatrice du visage, retrouver une nouvelle dignité!».

Denis Christel reconnait un déficit sur le plan de la formation et rappelle que bien de pays, même ceux dits développés sont confrontés à cette difficulté. Il dit mettre un accent sur la formation des formateurs et se satisfait du chemin parcouru «en proposant à plus d’une centaine de jeunes ces formations qualifiantes et des bourses pour aller étudier à l’étranger, il y a dans mon esprit, à la clé, ni grand ni petit métier mais un emploi, un moyen d’être acteur de son devenir, d’être pleinement inséré dans la société». Pour le député d’Oyo, l’avenir se trouve aussi dans la dynamisation de l’agriculture. «Je préconise un audit agricole, une véritable cartographie qui définira, en fonction des sols, les plantations les plus adaptées à chacun de nos départements». Ceci afin de permettre pense t-il «une meilleure productivité». Occupent également une place de choix dans le livre, l’entreprenariat et la question du genre. «A compétence égale, il ne faut pas craindre de nommer des femmes à des postes de responsabilité au plus haut niveau de l’Etat sans aucune restriction, tant le retard accumulé à leur encontre est grand» souligne l’auteur.

 Polémique sur une éventuelle candidature du député…

Dans la classe politique congolaise, le livre du député a été diversement apprécié. Si certains, notamment proches de la mouvance présidentielle, salue le contenu et la vision de l’auteur, l’opposition, en occurrence dans la diaspora, dénonce une pré-campagne présidentielle. Pour eux, ce livre au titre évocateur ne fait l’ombre d’aucun doute sur l’ambition de Denis Christel Sassou N’guesso de succéder à son père, le président Denis Sassou N’guesso. Ses détracteurs qui contestent déjà la légitimité de ce dernier, évoquent les nombreux scandales financiers dans lesquels est cité le député et fils cadet du chef de l’Etat congolais, (dernier en date, Panama Papers) et l’affaire des biens mal acquis pour laquelle la justice française est saisie.

Interrogé par la presse lors de l’initiative « le Congo que nous voulons », Denis Christel Sassou N’guesso a rappelé que pour l’heure il n’a jamais laissé entendre qu’il se portera candidat à la magistrature suprême. Il a tout de même mis en garde «Je suis un congolais au même titre que les autres, avec les mêmes devoirs et obligations, mais surtout avec les mêmes droits. Donc s’il y a des hommes politiques qui nourrissent l’ambition un jour d’être président rien ne me l’interdit».

Visiblement, «ce que je crois» continuera à faire couler beaucoup d’encre et de salive au sein de la classe politique congolaise. Dans ce pays de 4 millions d’âmes, touché par une crise socio-politique et économique sans précédent, les prochaines élections présidentielles sont prévues pour 2021.

Source Photo: Facebook Denis Christel Sassou N’guesso

 

 

 

 

 

 

 

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d❜Afrique

GRATUIT
VOIR