Congo : Fabrice Donald Fylla Saint-Eudes, un élu de proximité

Congo : Fabrice Donald Fylla Saint-Eudes, un élu de proximité

Fabrice Donald Fylla Saint-Eudes, dans ses bureaux à Brazzaville © Lebon Chansard/HA

Chef de file de « Vumbuka », la Dynamique citoyenne pour les solidarités nouvelles » Donald Fylla Saint-Eudes se veut proche de ses mandants. Ce conseiller municipal de Bacongo mise sur la solidarité et l’implication de chacun des citoyens de ce deuxième arrondissement de Brazzaville pour le développement de cette commune. Réputé humble et chaleureux, c’est dans la discrétion qu’il tisse la toile de son action communale. Portrait d’un élu dévoué à ses administrés.

 

Par Aurore Bonny

Chef d’entreprise et élu de Bacongo, Donald Fylla Saint-Eudes a un agenda chargé. Après plusieurs jours de discussion en vue d’un rendez-vous, il nous a reçu tout sourire, dans un bureau spacieux et soigné. D’emblée, sa bibliothèque traduit son amour pour la lecture et la culture. A 47 ans, ce communicant-Publiciste aime se définir comme un self made man en Jésus christ. Discret, il préfère être jugé par ses actions plutôt que par ses discours. Féru de politique, il trace son chemin en fonction de ses idéaux et de sa vision.

Nous avions demandé à l’un de ses proches collaborateurs la citation qui le caractérise le plus. Sa réponse, il l’a puisé dans le “Petit Prince” d’Antoine de Saint-Exupéry : « être homme, c’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde».

 Sa vision du développement communal

« On ne peut résider dans un quartier où il y’a des difficultés et rester insensible ou indifférent, tout en se gardant de la prétention de pouvoir tout régler » affirme Donal Fylla. Une phrase qui résume sa vision du développement local. C’est pour apporter un tant soit peu des solutions aux problèmes qui minent et discréditent sa commune que Donald Fylla a décidé de briguer un mandat de conseiller. Commune autrefois éclatante, connue pour ses « enfants » intellectuels, ses activités culturelles (parmi lesquels la sape Ndlr) ou sportives, Bacongo est devenue l’ombre d’elle-même il y a quelques années. « Du passage des conflits armés au milieu des années quatre-vingt-dix, à la précarité qui s’est installée par la suite, on se sent interpellé » martèle Donald Fylla. C’est dans cette optique qu’il a créé en 2016 la dynamique « Vumbuka » (réveillez-vous en français), un mouvement citoyen qui vise à impliquer les citoyens de Bacongo dans le développement de leur commune. Ceci au de-là des clivages politiques et ethniques souvent imposés par certains.

Donald Fylla plaide pour une stratégie de développement communal à la fois « inclusive et participative ». Pour l’élu, « il faut une prise en compte des populations dans toutes les décisions qui impactent directement leur quotidien. Dans tous les cas, il faut tout d’abord conscientiser et responsabiliser nos populations en vue de pouvoir remporter leur adhésion puisque rien ne se fera sans cette dernière.

Pour lui, le plébiscite de la liste qu’il a conduite en 2017 lors des élections locales est l’expression de l’adhésion des populations de Bacongo à cette vision du développement. Des mandants à qui l’élu veut bien rendre l’ascenseur. « Proximité et solidarité » restent les maitres mots de son action. Une action avant tout guidée par l’amour du prochain, une valeur capitale pour le chrétien pratiquant qu’il est.

Au cours de cet entretien, Donald Fylla ne s’est pas empêché d’évoquer quelques aspects historiques de la commune. C’est presque avec passion qu’il en parle.

Marié et père de 7 enfants, Donald Fylla aime passer du temps avec sa famille. Ancien consul honoraire désigné du Congo à Lyon en France, il aime les voyages et les découvertes. Donald Fylla n’aime pas se faire appeler homme politique, mais préfère se définir comme un « élu simplement ». Même s’il reconnaît être marqué par les couleurs politiques de la majorité, Donald Fylla affirme qu’il « n’appartient ni à l’opposition ni au pouvoir, mais au peuple».

A lire aussi: Congo : Les élus interpellent le gouvernement sur la vie sociale des populations

Aujourd’hui, plus que jamais, son défi reste celui d’accompagner ses mandants dans leur épanouissement, ce qui passe par le développement de la commune. « Certes les problématiques urbaines dans nos quartiers ne peuvent pas être résolues par un coup de baguette magique, je reste tout de même optimiste quant à un changement qualitatif », soutient Donald Fylla. Au-delà du défi que cela constitue, «c’est  une cause utile qui mérite d’être portée » conclut- il.

Elu pour 5 ans, Donald Fylla siègera au conseil municipal et départemental de Brazzaville jusqu’en 2022. Encore trois ans aux habitants de Bacongo pour mesurer la pertinence et l’efficacité de ses actions.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR