Le présidium lors des travaux de l’Association des secrétaires généraux des parlements de l’Afrique au siège du Parlement Panafricain à Midrand en Afrique du Sud © Parlement ivoirien
Le présidium lors des travaux de l’Association des secrétaires généraux des parlements de l’Afrique au siège du Parlement Panafricain à Midrand en Afrique du Sud © Parlement ivoirien

Les membres de l’Association des secrétaires généraux des parlements d’Afrique (ASGP – Afrique) ont élu ce lundi 5 août 2019 à la présidence de cette association, Alain Addra Acakpo. Le nouvel élu est le secrétaire général de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire.

 

Par Hassan Ahmed

Le parlement ivoirien vient de bénéficier d’un nouveau laurier sur le plan interparlementaire sur le continent africain. Alors que l’Assemblée nationale continue de célébrer l’élection de son président, Amadou Soumahoro, à la tête de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), la diplomatie de l’homme vient de projeter l’institution avec l’élection de son secrétaire général en tant que président de l’Association des secrétaires généraux des parlements de l’Afrique.

Au terme de son élection, le tout nouveau président de l’Association a vivement remercié ses pairs pour le choix qu’ils ont porté sur sa modeste personne. « Je voudrais nous exhorter à nous unir et à travailler avec abnégation, afin de parvenir à un Parlement Panafricain performant et capable de contribuer efficacement à l’émergence de l’Afrique », a déclaré Alain Addra Acakpo, le président entrant.

Mais il est à signaler que cette élection résulte des efforts diplomatiques que ne cesse de déployer le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, depuis son accession à la présidence de l’institution. Des lauriers qui concordent avec sa vision annoncée lors de son discours d’installation. « Les enjeux en matière de diplomatie parlementaire demeurent d’actualité. De ce point de vue, nous mettrons l’accent sur la recherche d’une participation efficace de l’Assemblée nationale aux activités des Organisations Interparlementaires et au bon fonctionnement des groupes parlementaires d’amitié », avait-il annoncé. Les résultats constatés aujourd’hui prouvent qu’il y tient et s’évertue, en communion avec ses collègues parlementaires,  pour la cause.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.