Hémicycles d'Afrique
A la Une Portrait

Côte d’ivoire : Qui est le président du tout nouveau Sénat ?

Jeannot Ahoussou-Kouadio lors d'un conseil des ministres en 2012

 

Loin d’être un inconnu, Jeannot Ahoussou-Kouadio, le premier président du Sénat ivoirien est un homme du sérail. Pour les observateurs de la vie politique ivoirienne, son élection à la tête du tout nouveau Sénat n’est pas une surprise.

 Par Prince Bafouolo

Son nom restera graver dans les annales du Sénat ivoirien. Jeannot Ahoussou-Kouadio, 67 ans, est le premier président du Sénat de l’histoire de la Côte d’ivoire. Titulaire d’une maîtrise en Droit option carrière des Affaires obtenue à Abidjan et d’un Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA), Jeannot Ahoussou-Kouadio est un homme de terrain. Au fort de la crise ivoirienne, ce cacique du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire était de toutes les négociations ou presque. Abidjan, Lomé, Marcoussis, ces rencontres pour sortir le pays de la crise n’ont pas de secret pour ce protégé d’Henri Konan Bédié qui sera promu directeur de campagne du candidat Alassane Ouattara (ABO) lors des présidentielles de 2010. Après la victoire de ce dernier, il est nommé ministre d’Etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des Droits humains. En mars 2012, conformément à une promesse de campagne d’Alassane Ouattara auprès de son allié Henri Konan Bédié (HKB), il nomme à la primature un cadre du PDCI-RDA, et c’est Jeannot Ahoussou-Kouadio qui bénéficiera de ce poste remplaçant ainsi Guillaume Soro élu à la tête de l’Assemblée nationale. Il nommera son gouvernement le jour même.

Militant de la première heure

Ses premiers pas en politique remontent à 1970 au sein du mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Il a également été président de l’Association des Elèves et Etudiants de la sous préfecture de Didievi où il sera plus tard conseiller municipal avant de devenir maire adjoint d’Attécoubé (Abidjan nord) entre 1990 et 1995 et grand conseiller de la ville d’Abidjan. Ancien ministre délégué en charge de la construction, de l’urbanisme et de l’Habitat, ministre de l’industrie et du secteur privé entre 2002 et 2005 Jeannot Ahoussou-Kouadio a été élu à la tête de l’association des cadres et élus Pdci-Rda du grand-Centre (Aec-Dc).

En 2016 quand l’opposition critiquait le nouveau projet de constitution présenté par le président Alassane Ouattara (qui prévoit notamment la mise en place du Sénat), Jeannot Ahoussou-Kouadio fait partie des personnalités politiques proches du président ivoirien à défendre le projet. Alors que le Front Populaire Ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo pointait du doigt « un recul de la démocratie », lui y voyait « un progrès ». Concernant le Sénat l’opposition et une partie de la société civile continuent de dénoncer « une institution budgétivore » mais le juriste y voit un instrument capital « qui prendra en compte les problèmes des populations à la base ».

Elu le 24 mars dernier les soixante-six sénateurs qui ont pris part à la séance inaugurale jeudi dernier (séance au cours de laquelle Jeannot Ahoussou-Kouadio a été élu président) se retrouveront avec les trente trois autres sénateurs (qui seront nommés par le président de la République conformément à la Constitution) le 12 Avril prochain pour le début des travaux.

 

 

 

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR