Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Egypte

Egypte : Le parlement autorise la fermeture des entreprises défaillantes

Les parlementaires égyptiens ont approuvé le projet de loi portant modification de la loi N°203/1991 sur le secteur des entreprises publiques. Cette modification autorise désormais l’Etat à fermer les entreprises en faillite dans le pays.

 

Par Josaphat Finogbé

Dans la nouvelle législation, les modifications ont trait aux procédures de traitement des entreprises publiques qui perdent de l’argent, y compris les liquidations, les fusions et l’injection de nouveaux fonds. Pour le ministre du Secteur des entreprises publiques, Hisham Tawfik, les modifications répondaient à la nécessité de prévoir de nouveaux mécanismes pour faire face aux entreprises en faillite, car certaines de ces entreprises ont été autorisées à rester ouvertes malgré leurs activités dans le rouge depuis longtemps.

«Nous ne devons pas faire face aux entreprises défaillantes avec émotion. Celui qui veut permettre à une entreprise défaillante de continuer à fonctionner doit injecter des fonds supplémentaires et prendre ses responsabilités. Au cours de l’exercice 2017-2018, les pertes de 48 sociétés [publiques] se sont élevées à 16 milliards de LE et avaient une dette de 44 milliards de LE. Les entreprises qui n’offrent aucun avantage seront fermées », a ajouté le ministre dans sa présentation.

Au total, il y a 26 des entreprises opérant dans le rouge qui sont concentrées dans les industries de la filature, du tissage, de la métallurgie, de la chimie et de la pharmacie. Selon les deniers chiffres, ces industries représentent 90% des pertes totales du secteur public.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR