Vote d’un électeur gabonais lors des législatives dernières à Libreville © Aficapostnews/ HA
Vote d’un électeur gabonais lors des législatives dernières à Libreville © Aficapostnews/ HA

Des électeurs gabonais se rendront aux urnes le 10 août prochain pour les législatives partielles. A quelques heures de la tenue de ce scrutin, la commission en charge de son organisation rasure du bon déroulement du scrutin.

 

Par Candy Nzouna

Ils sont au total cent trente-neuf (139) candidats en lice pour les élections législatives partielles prochaines. Le premier tour de ce scrutin, suivant le calendrier établi par le Centre gabonais des élections (CGE), est prévu pour le 10 août prochain. Le second tour aura lieu le 30 du même mois.

Ces candidats veulent tous siéger sur les dix (10) fauteuils parlementaires qui restent toujours à pouvoir au sein de l’Assemblée nationale du Gabon. Selon le CGE, toutes les conditions sont déjà réunies pour le bon déroulement de ce scrutin. Au même moment, son président, Moïse Bibalou Koumba, met en garde des candidats qui se lancent dans des invectives à revoir leur discours afin de le reposer sur des idées de développement pour mieux convaincre leurs électeurs.

La composition actuelle de l’Assemblée nationale donne le parti démocratique gabonais (PDG), parti au pouvoir, majoritaire avec 98 députés sur les 143 que compte cette Chambre. Au même moment, les partis alliés au pouvoir en disposent une dizaine et l’opposition, moins d’une vingtaine. Les législatives partielles de ce 10 août n’auront donc pas un grand impact sur cette composition. Pire, selon des analystes politiques, ce scrutin pourrait renforcer davantage la suprématie numérique du PDG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.