Hémicycles d'Afrique
A la Une Gambie

Gambie : Les députés examinent en procédure d’urgence des questions d’Etat

Les députés examinent en procédure d'urgence des questions d'Etat
Parlement de la Gambie © beninwebtv.com

Dans une lettre adressée au Parlement, le Président de la République gambienne, Adama Barrow, a exhorté l’Assemblée nationale à siéger sur les affaires de l’Etat. Il attire l’attention de ceux-ci sur les questions importantes et urgentes.

Par Jean-Louis HEDEGBE

Face aux parlementaires, Maryam Jack Denton, présidente de la Chambre des représentants a déclaré que le Président de la République de Gambie a signé une lettre invitant le bureau du président à convoquer la séance de l’Assemblée nationale pour examiner les questions importantes et urgentes de l’État. Une demande qui est conforme à l’article (91a) (1) de la Constitution gambienne de 1997.

« C’est la raison de la convocation de cette séance extraordinaire pour une durée de deux jours (lundi et mardi Ndlr). De même, le président a délivré un certificat d’urgence en vertu de l’article (101) de la Constitution de 1997 pour que les projets de loi soient examinés par l’Assemblée », a ajouté Maryam Jack Denton.

«Les projets de loi suivants incluent le projet de loi sur l’assurance maladie nationale 2021, le projet de loi sur le marché des capitaux et la sécurité 2021 en conséquence au moment opportun. Fondamentalement, le ministre de la santé en consultation avec la commission compétente de l’Assemblée souhaite retirer le projet de loi sur l’assurance nationale 2020, j’inviterai le ministre conformément à (76) excédent (1) du règlement à présenter une motion dont l’avis a été donné de retirer le projet de loi sur l’assurance maladie nationale 2020. Le projet de loi sur les marchés publics 2020, lors de la session de septembre, est toujours en vigueur et c’est que le projet de loi doit d’abord être retiré avant qu’aucun ne puisse être accueilli au titre du certificat d’urgence et n’ait fait l’objet d’un préavis. Le projet de loi a été soumis à l’Assemblée de l’ensemble de la Chambre en première lecture et en deuxième lecture pour examen avant la phase finale. Le ministre a déposé une motion pour le retrait du projet de loi sur l’assurance maladie et elle a été appuyée », a-t-elle poursuivi.

En s’exprimant sur le projet relatif à la santé publique, le ministre de la santé, Ahmadou Lamin Samateh a fait savoir que les ressources sont limitées et les soins de santé sont chers. Il a également ajouté qu’à l’avance des pays où il y a 2 millions d’habitants, le budget annuel pour la santé est d’environ 3 milliards d’euros.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR