Hémicycles d'Afrique
A la Une Ghana

Ghana : La deuxième session extraordinaire du Parlement de la CEDEAO délocalisée à Winneba

La deuxième session extraordinaire du Parlement de la CEDEAO délocalisée à Winneba
Les membres du Parlement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) © pulse.com.gh

Du 12 au 22 octobre 2021, se tiendra dans la ville côtière de Winneba – Ghana – le sommet interactif de haut niveau du Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ledit sommet marque également la deuxième session extraordinaire de l’année de l’organisation sous-régionale. 

Par Jean-Louis HEDEGBE

Pour la première fois dans son histoire, le sommet interactif de haut niveau du Parlement et la deuxième session extraordinaire parlementaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se tiennent hors de la capitale de la République du Ghana. Cette année, c’est Winneba – 60 km de Accra – qui abritera ledit sommet. 

Au cours de cette assise, les délégués des 15 États membres de la Communauté discuteront sur le thème « Évaluer deux décennies d’élections démocratiques dans la région de la CEDEAO : réalisations, défis et voie à suivre ». En s’exprimant dans l’émission matinale de Peace Fm Kokrokoo, le président de la délégation ghanéenne de huit membres au Parlement de la CEDEAO, Alexander Afenyo-Markin, a déclaré qu’en jetant « un coup d’œil à l’Afrique de l’Ouest, notre stabilité est discutable et la démocratie aussi y est un peu un problème. L’insécurité partout, si vous regardez de la région saharienne au Niger, du Mali au Burkina est un peu mouvementée. L’ensemble du programme est de faire le point sur notre situation démocratique, politique, économique depuis 20 ans et de faire des recommandations sérieuses en tant que Parlement pour l’autorité des chefs d’Etat. La force de la démocratie peut aider l’Afrique ».

Concernant les actions entreprises dans le cadre de l’organisation du sommet hors d’Accra, il a rassuré que toutes les dispositions sont prises pour la tenue effective de l’événement, surtout en termes d’infrastructure et de logistique. Pour lui, cette délocalisation permettra de mettre en valeur la ville de Winneba. « Le tout, c’est que nous vendions l’enclave d’Effutu Gomoa. La pauvreté dans la région du Centre est un peu dure. Depuis quelque temps, la région de l’Est et la région de la Volta ont ouvert leur économie.[…]. J’ai une responsabilité et il est de mon devoir de vendre Effutu au monde.», a déclaré Alexander Afenyo-Markin, président de la délégation ghanéenne au Parlement de la CEDEAO.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR