Hémicycles d'Afrique
Guinée

Guinée – Budget : Les députés face au projet de loi des finances rectificatives de 2021

Budget : Les députés face au projet de loi des finances rectificatives
Des députés guinéens siégent à l'Assemblée nationale (image d'illustration). RFI/Coralie Pierret

Les députés guinéens se retrouvent en session extraordinaire ce mercredi 25 août pour examen et adoption de la loi des finances rectificatives de l’année 2021. Ils devront donc écourter leurs vacances afin de sacrifier à cette obligation législative. 

Par Jean-Louis HEDEGBE

Le président de l’Assemblée nationale de la République de Guinée, Amadou Damaro Camara, a, dans un communiqué en date du lundi 23 août 2021, appelé les parlementaires à une session extraordinaire pour l’évaluation de la loi de finances rectificative. Cet appel fait suite à l’observation, par le gouvernement, d’une évolution des dépenses et des recettes autrefois prévues pour le compte de l’année budgétaire en cours. 

Dans le document transmis à l’Assemblée nationale, les dépenses de la nouvelle loi de finances rectificative ont augmenté de 13,32% soit trente un mille quatre cent trente-trois milliards quarante-deux millions de francs guinéens (31 433 42 000 000 GNF) contre vingt-sept mille sept cent trente-neuf milliards soixante-sept millions quatre cent douze mille deux francs guinéens (27 739 067 412 002 GNF) par rapport à la loi initiale. D’où une augmentation de l’ordre 3 694 35 Mds.

En ce qui concerne les recettes, elles ont augmenté de 8,82% soit une augmentation de deux mille soixante-quatorze milliards quatre-vingt millions de francs (2 074 80 000 000 GNF) de valeur ajoutée à la loi initiale qui était fixée à vingt-trois mille cinq cent onze milliards six-cent-quarante millions huit-cent quinze mille cent quatre-vingt (23. 511. 640.815 180 GNF). Un total qui s’élève à vingt-cinq mille cinq cent quatre-vingt-six milliard quarante-quatre millions de francs guinéens (25 586 44 000 000 GNF). Toujours selon le même document, les prévisions macroéconomiques sont également revues avec de légères modifications.

Signalons qu’il y a quelques jours, le gouvernement à procéder au paiement des subventions impayées aux députés. Un retard qui a été vivement critiqué dans le rang des parlementaires où ceux-ci ont même menacé de paralyser les activités du parlement si le paiement n’était pas effectué.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d❜Afrique

GRATUIT
VOIR