Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Guinée : Plus de 146 millions de dollars en faveur des collectivités locales

Le gouvernement guinéen envisage de débloquer un financement de 1 350 milliards de francs guinéens, soit environ 146,4 millions de dollars, en faveur des collectivités d’ici 2020. Ces fonds qui seront mobilisés auprès de la Banque mondiale, de l’Agence Française de Développement et les recettes minières du pays seront, en grande partie, destinés à supporter les projets d’entreprenariat des jeunes et des femmes.

 

Par Alpha Débeya Diallo

En Guinée, les collectivités locales vont bénéficier d’un financement global de 1 350 milliards de francs guinéens, soit environ 146,4 millions de dollars, a annoncé vendredi 15 février, le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, lors de la cérémonie de clôture des États généraux de la Décentralisation et du Développement Local. Dans ses propos, il a annoncé que la Banque mondiale et l’Agence française de développement ont déjà confirmé respectivement un apport de 40 millions de dollars et 10 millions d’Euro. Au total, les projections des différentes recettes laissent présager que les 15% vont aboutir à 650 milliards pour 2019 et 700 milliards pour 2020. «Il s’agit d’impulser le développement à la base pour créer un entreprenariat local en donnant du travail à nos jeunes et permettre à nos femmes d’avoir accès à nos ressources publiques grâce à cet investissement dans les projets d’infrastructures qui concourent à l’amélioration des conditions de vie des populations», a souligné le ministre Ibrahima Fofana.

Jusque-là, l’Etat allouait une subvention de 250 millions de francs guinéens (25 mille d’euros) par an pour chaque commune urbaine et la moitié, 125 millions (12.500 euros), pour les communes rurales. Une aide dérisoire qui ne permet pas aux communes de faire réellement face à leurs défis.

Ainsi, l’annonce de ce financement a été applaudie par la maire de Kaloum, centre administratif et des affaires du pays. Aminata Touré, première autorité de cette commune, a salué le transfert « effectif de compétences de l’Etat central aux communes » par l’affectation de ressources au profit du développement local avec de nouveaux instruments financiers et techniques tels que le Fonds National de Développement Local (FODEL), l’initiation à la maitrise du cycle des projets et le renforcement des capacités de gestion des fonds de développement local pour ne citer que ceux-là. Pour elle, ces « innovations en outils et moyens serviront à catalyser le développement à la base », comme l’a souhaité d’ailleurs le président de la République.

« L’issue de ces États généraux de la Décentralisation et du Développement Local doit permettre aux jeunes de Yomou (préfecture située à plus de 1000 kilomètres de la capitale) de se sentir Guinéen en bénéficiant des mêmes avantages que les jeunes de Conakry », a ainsi souhaité Alpha Condé en marge de l’ouverture de ces Etats généraux. Souhait que partagent plusieurs citoyens rencontrés à Conakry par Hémicycles d’Afrique.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR