La députée Zulekha Hassan escortée du parlement pour y avoir amenée son bébé de cinq mois © Citizen TV
La députée Zulekha Hassan escortée du parlement pour y avoir amenée son bébé de cinq mois © Citizen TV

Le bureau de l’Assemblée nationale du Kenya a ordonné à la députée Zulekha Hassan de quitter l’hémicycle lors de l’ouverture des travaux. Ceci, parce qu’elle s’y est rendue avec son bébé dans les bras.

 

Par Candy Nzouna

La députée Zulekha Hassan, représentante des femmes du district de Kwale,  dans le sud du Kenya a été contrainte de quitter l’hémicycle ce mercredi alors même qu’elle participait aux travaux de la session parlementaire en cours. Pendant près d’un quart d’heure, la présence de cette élue avec son bébé de cinq (5) mois a suscité de vives réactions au sein des parlementaires. Mais finalement, elle a été escortée de la bâtisse.

Le parlement kényan n’est donc pas à l’image des autres nations telles que la Nouvelle Zélande, la Suède et bien d’autres qui tolèrent le port de bébé par leurs élues. Le député Aden Duale, chef de la majorité présidentielle souligne qu’il faut préserver la dignité du parlement. « Etant donné que le bébé n’est pas membre du parlement, il est inacceptable qu’il participe aux travaux », a-t-il déclaré. Mais pour se défendre face à cette vague déferlante, la députée Zulekha Hassan a fait savoir qu’elle avait une urgence et qu’elle ne pouvait pas laisser l’enfant ce mercredi. « Je l’aurai mis volontiers à la crèche ou à une garderie si le parlementaire en disposait. Mais hélas », s’est-elle indignée. Mais dans l’espoir de se conformer à la constitution du pays qui exige que chaque comté ait au moins une représentante à l’Assemblée nationale, elle préconise la création d’une atmosphère conviviale pour les familles désormais.

C’est un sujet qui est devenu viral depuis ce mercredi tant dans le pays, que sur le continent. Des réactions aussi variées que diverses mais qui vont, presque toutes, dans le sens d’une meilleure politique visant à concilier et les fonctions parlementaires, et celle d’une mère au foyer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.