L’Assemblée nationale de la Libye © aa.com.tr/ HA
L’Assemblée nationale de la Libye © aa.com.tr/ HA

Les membres des parlements de l’Est de la Libye ont condamné, dans un communiqué rendu public ce jeudi, l’attentat perpétré au cimetière de Benghazi lors de l’inhumation d’un ancien commandant de l’armée. Ils exigent du gouvernement central l’ouverture d’une enquête judiciaire pour situer les responsabilités.

 

Par Hassan Ahmed

« Nous condamnons avec la plus grande fermeté l’attaque lâche qui a eu lieu au cimetière Al-Hawari à Benghazi lors des funérailles de Khalifa Al-Mismari, ancien commandant des forces spéciales », lit-on dans le communiqué rendu public par les parlementaires de l’Est de la Libye. Cet attentat, énième dans le pays depuis la chute du guide libyen, Mouammar Kadhafi en 2011,  a tué au moins quatre (4) soldats de l’armée de l’Est et a fait une trentaine de blessés.

Les parlementaires de l’Est reconnaissent certes les efforts du gouvernement central à lutter contre le terrorisme dans le pays, mais demandent à ce que les actions soient accélérées pour véritablement punir les auteurs de ces actes ignobles. L’ouverture d’une enquête judiciaire, soutiennent-ils, permettra au juge de savoir véritablement ce qui s’est passé lors de l’inhumation de cet officier de l’armée.

Cette attaque à voiture piégée de Benghazi intervient au moment où la direction de la sécurité de la même ville avait annoncé, 24h plutôt, avoir démantelé un réseau de terroriste qui avait planifié un attentat à Benghazi. Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), faisant le bilan, a dévoilé que les combats ont, à ce jour, fait plus de 1 000 morts et plus de 5 000 blessés dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.