Les députés présents ont voté quasi à l'unanimité la modification de la loi 2011-013 portant statut de l'opposition, mercredi 21 août 2019. © RFI/Sarah Tétaud
Les députés présents ont voté quasi à l'unanimité la modification de la loi 2011-013 portant statut de l'opposition, mercredi 21 août 2019. © RFI/Sarah Tétaud

Les parlementaires malgaches ont adopté ce mercredi, à main levée et à l’unanimité, la loi sur le statut de l’opposition. Mais cette dernière a boycotté le vote de ce texte.

 

Par Daphney Gbètogbé

« Maintenant, il existe une disposition légale claire qui inclut l’opposition extra-parlementaire dans l’arsenal de l’opposition dans le pays », s’est exclamée la rapporteuse de la Commission juridique, députée indépendante, Éléonore Johasy à la suite du vote de la loi sur le statut de l’opposition au Madagascar. L’opposition devra donc désigner, désormais, son chef de file qui sera le représentant, en toute circonstance de cette classe politique dans le pays.

Mais lors de l’examen de cette loi, les députés du parti TIM, l’unique parti de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale malgache, se sont retirés de la salle pour s’adresser aux professionnels des médias. Dans une déclaration devant les médias, Olivier Andrianantenaina, président du groupe parlementaire a clairement fait savoir que « la loi est anticonstitutionnelle et exclut leur leader, l’ancien Président de la République, Marc Ravalomanana d’une éventuelle course présidentielle ».

Si la loi passe favorablement devant les membres du Sénat et promulguée par le Chef de l’Etat, le chef de file de l’opposition devrait donc jouir du droit de prendre la parole lors des sessions réservées aux questions au gouvernement, de recevoir ou d’être reçu par les missions diplomatiques ou d’officier en tant que vice-président de l’Assemblée nationale, entre autre. Mais pour l’heure, les députés de l’opposition entendent explorer toutes les pistes possibles pour stopper cette mascarade politique « ourdie par les députés du pouvoir en place, majoritaires à l’Assemblée nationale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.