Le scrutin législatif au Mali reporté à maintes reprises pour des raisons sécuritaires, aura finalement lieu le dimanche 29 mars prochain. L’annonce a été faite dans un tweet du ministre de la communication,  porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, après le conseil des ministres de ce  mercredi.

 

Par Romuald Affedjou
Reportées depuis 2018 pour des raisons sécuritaires, les élections législatives au Mali seront enfin une réalité sauf cas de forces majeures. Les citoyens maliens sont appelés aux urnes pour élire leurs représentants au parlement courant mars 2020.

Le 2ème tour de ces élections, selon l’annonce faite par le ministre, est prévu pour le 19 avril 2020. Selon certains observateurs, cette annonce répond aux exigences du dialogue politique tenu dans le pays en 2019 qui a prolongé le mandat des députés actuels jusqu’au 2 mai 2020. Ces élections législatives pourraient permettre le rétablissement de l’autorité de l’Etat.

Signalons que l’actuel parlement est issu des élections de 2013, qui avaient octroyé une majorité substantielle au Président nouvellement élu, Ibrahim Boubacar Keïta. Leur mandat était arrivé à terme depuis 2018. Mais les élections ont été repoussées à différentes reprises, d’abord à cause d’une grève des magistrats, ensuite en raison de la dégradation de la sécurité et des querelles politiques dans le pays.

Ce vaste pays du sahel est confronté à l’insurrection des groupes armés. Depuis 2012, l’insurrection meurtrière des indépendantistes, salafistes et jihadistes et les violences intercommunautaires ont fait des milliers de morts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.