Hémicycles d'Afrique
A la Une Mali

Mali : Le parlement de transition adopte le plan d’action du premier ministre Kokalla Maïga

Le parlement de transition adopte le plan d’action du premier ministre Kokalla Maïga
Siège de l’Assemblée nationale du Mali © AN/Mali

Dans sa politique de stabilisation du pays, le parlement de transition a adopté ce lundi 2 août le plan d’actions du premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Ce plan d’action conduira le pays à une sortie de crise.

Par Jean-Louis HEDEGBE

Le parlement malien de la transition a adopté, lors de sa plénière de ce lundi 2 août 2021, à une large majorité, le plan d’action du premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. Cette adoption du plan d’action devrait désormais permettre au Mali de retrouver une stabilité sociopolitique. Une passerelle donc pour le Président du Conseil national de transition (CNT), Assimi Goïta et son gouvernement de trouver les voies et moyens pour une sortie de crise effective avec l’organisation des élections en février 2022. C’est donc à juste titre que les députés ont adopté ce document avec 102 voix pour, 2 contre et 9 abstentions.

Les débats avant le vote ont essentiellement porté sur le respect du délai de la transition. Mais Selon Choguel Kokalla Maïga, le plan prend en compte le délai de la transition et que le gouvernement est aussi préoccupé pour que cela soit respecté. « Le chronogramme des élections générales a été déjà publié en avril. Ce chronogramme sera maintenu », a-t-il confirmé. À en croire ses propos, un organe unique de gestion des élections sera créé puisque la situation actuelle du Mali l’impose désormais.

Pour le Premier ministre, la réforme institutionnelle en vue de l’organisation des élections s’impose comme une évidence. L’organe unique est donc une demande de la classe politique et aura pour objectif de minimiser les contestations électorales et de réduire le coût des élections.

Soulignons que ce plan d’action aborde plusieurs axes importants dont la question du renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation des élections générales, la promotion de la bonne gouvernance et l’adoption d’un pacte de stabilité. Les députés ont, de tout bord politique, salué cet engagement du gouvernement Goïta et promettent œuvrer pour le respect strict de ce calendrier au grand bonheur des Maliens.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR