La commission de justice et de la législation du parlement marocain à procédé au déblocage du projet de loi portant interruption volontaire de grossesse. Ce projet sera bientôt présenté à la plénière pour adoption.

Par Sandrine Kouteh
La législation pénale du royaume du Maroc pourra désormais contenir les mesures qui permettront aux femmes de se débarrasser des grossesses. Le chemin reste certes un peu long, mais la commission de la justice et de la législation du parlement de ce pays s’affaire pour la cause. Une Interruption volontaire de grossesse (IVG) qui devrait intervenir dans des conditions bien précises et déterminées par la loi.

Le projet de loi en étude a défini que l’IVG peut intervenir en cas d’inceste, de viol ou des troubles liés à des maladies psychiques. Ainsi, pour que l’IVG puisse être pratiquée, la victime doit présenter une attestation de procédure judiciaire délivrée par le procureur général et qui valide la plainte après l’enquête.

La patiente, elle, bénéfice des conseils et sensibilisations sur la protection que lui apporte la nouvelle loi en l’occurrence la prise en charge de l’enfant et des risques liés à la pratique de l’avortement dont elle est l’unique responsable des dégâts qui pourraient subvenir.

Pour nos confrères du quotidien local anabophone Al Akhbar, cette loi est également valable pour les patientes qui souffrent des troubles mentaux. Dans ce cas, la loi autorise l’interruption des grossesses à condition que l’accord soit donné par son mari si elle est marié et par un tuteur si cette dernière est mineure ou par l’établissement chargé de sa prise en charge.

Dans l’opinion publique, ce projet de loi est diversement apprécié. Pour certains, c’est une nouvelle ère qui soulagera les femmes victimes de ces cas. Pour d’autres par contre, c’est une loi qui va à l’encontre de la tradition et des valeurs du Royaume. Les députés sauront donc trancher dans les tout prochains jours à la Chambre des représentants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.