Habib El Malki lors d’un point de presse ce 19 mars à Rabat. © Int.ma

L’Union parlementaire des Etats membres de l’organisation de la coopération islamique (UPCI),  approuve à l’unanimité, la déclaration  de Rabat sur les nouveaux défis auxquels fait face le monde musulman. Une décision prise lors de la 14ème conférence de l’UPCI, à laquelle ont pris part 473  parlementaires venus de 40 pays membres. 

 

Par Josaphat Finogbé

L’union parlementaire des États membres de l’organisation de la coopération islamique (UPCI)  consacre une nouvelle approche dans son mode de fonctionnement. Selon le président de la Chambre des représentants du Maroc et président de l’Union, Habib El Malki, « le but de cette approche est de hisser l’union au rang des organisations multilatérales ». Dans son adresse à la presse ce mardi 19 mars 2019, El Malki a rappelé l’adoption de la Déclaration de Rabat qui met l’accent sur les questions consensuelles en tant que nouvelle orientation dans l’action de l’Union.

Cette déclaration de Rabat traite  essentiellement les dossiers liés à la question palestinienne, la lutte contre l’extrémisme, le développement et l’intégration économique ainsi que les droits humains, la situation des minorités musulmanes dans les pays non-musulmans, l’islamophobie, l’immigration, les réfugiés et surtout les changements climatiques. Une telle approche favorisera une rationalisation accrue de l’action de l’Union parlementaire et sa réorientation vers les méthodes de travail des organisations multilatérales qui œuvrent dans une logique de compromis sans pour autant être prisonnières des positions d’un quelconque pays « quel qu’en soit le poids démographique ou politique ».

Dans sa nouvelle démarche de travail, les participants à cette 14ème conférence ont adopté une méthode selon laquelle l’union va tenir une réunion de ses instances dans la période intersessions ainsi qu’une réunion des commissions sur des questions thématiques ciblées en vue de mettre en place des plans d’action et des stratégies axées sur des questions précises.

Signalons que l’UPCI, suivant les propos de son président en exercice, est la deuxième plus grande organisation parlementaire multilatérale après l’Union parlementaire. A la 15ème conférence de cette union, les Etats membres devront présenter les avancées dans sur les différentes questions thématiques abordées au cours de la présente session. Une démarche qui leur permettra d’évaluer les performances de chaque Etat pour la mise en place d’une nouvelle politique, s’il le faut, afin d’atteindre les objectifs préalablement fixés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.