Hémicycles d'Afrique
A la Une Niger

Niger : La démocratie et l’emploi au coeur de la session parlementaire des jeunes

Image de l’installation officielle de la 5ème législature de la 7ème République du parlement des jeunes © ANP
Image de l’installation officielle de la 5ème législature de la 7ème République du parlement des jeunes © ANP

Ce lundi 23 août 2021 à Maradi, les jeunes députés nigériens ont procédé à l’ouverture des travaux de leur première session ordinaire au titre de l’année 2021. Plusieurs points ont fait l’objet des discussions en cours des échanges de cette séance.

Par Jean-Louis HEDEGBE

La santé, la sécurité, l’emploi, la démocratie, les droits de l’enfant, le civisme et la bonne gouvernance. Ainsi se résument les principaux axes autour desquelles les discussions sont menées lors de la première session ordinaire du parlement des jeunes. Présent à la cérémonie, Kalla Ankourao, premier vice-président de l’Assemblée nationale a, dans son discours, mis l’accent sur la situation actuelle du pays concernant la période hivernale. Pour lui, la situation risque d’échapper au contrôle si rien n’est fait en urgence surtout avec les pluies diluviennes menaçantes.

« Profitez des grandes vacances pour assister vos parents dans les travaux champêtres afin de contribuer significativement à l’autosuffisance alimentaire qui occupe une place de choix dans le programme de renaissance acte III du président de la République, Mohamed Bazoum ». a souhaité le vice-président de l’Assemblée nationale, Kalla Ankourao. Il a, par la suite, évoqué la question de la sécurité du pays où le terrorisme représente la principale cause d’insécurité. « C’est pour mieux assurer la sécurité des populations que le gouvernement a pris diverses mesures dont l’installation de l’état d’urgence et l’intensification de la présence militaire dans les zones concernées », a-t-il déclaré. Le vice-président conclut en disant que « cette lutte qui se déroule sous la forme asymétrique sera longue, mais la victoire est certaine ».

La présidente du Parlement des Jeunes, Rimana Youssouf Hassane Mayaki, a, à l’ouverture de cette première session, fait remarquer que les travaux s’ouvrent dans un moment délicat. Ceci parce que les résultats de fin d’année sont annoncés pour bientôt et que le chiffre des pourcentages est mitigé. Elle a salué les mesures prises pour relever le niveau de l’éducation au Niger. Au nom de ses pairs, elle a reconnu et salué « l’effort d’assainissement en cours, tout en plaidant pour plus d’investissements en tout genre dans ce domaine qui concerne tous ».

Rimana Youssouf Hassane Mayaki a insisté sur le rôle qui revient aux jeunes parlementaires. Celui de convaincre leurs frères et sœurs que seul le travail paye et qu’il n’y a en effet aucune fierté à tirer de la tricherie. Elle a promis, au nom de ses pairs, de mettre en œuvre les différents conseils de leurs aînés pour la prise du flambeau en vue d’une bonne relève.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR