Des personnes handicapées, atteintes de la polio dans les rues © Koudouba / HA
Des personnes handicapées, atteintes de la polio dans les rues © Koudouba / HA

Mahamadou Liman Elhadji Ali, 2ème vice-président de l’Assemblée nationale a conduit les débats qui ont permis l’adoption, en plénière, du projet de loi déterminant les principes fondamentaux relatifs à l’insertion des personnes handicapées en République du Niger.

 

Par Hassan Ahmed

121 voix pour, 0 contre et 0 abstention. Tel est le verdict final du vote du projet de loi portant principes fondamentaux relatifs à l’insertion des personnes handicapées au Niger. Composé de 34 articles au total, la nouvelle loi adoptée constitue un espoir pour toutes les personnes en situation de handicap en République du Niger. Elle met en en harmonie la législation du pays avec la convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) et contribuera désormais à améliorer la jouissance des droits de l’homme par ces personnes.

« Les parlementaires viennent de doter notre pays d’un véritable instrument juridique qui prend en compte l’essentiel des droits de l’Homme et toutes les libertés fondamentales reconnues à cette frange de notre population et de satisfaire à une exigence constitutionnelle ». Ainsi s’est exprimée la ministre de la population, Aïssata Amadou à la suite de ce vote qu’elle considère historique. Pour elle, l’Etat a déjà même pris l’engagement, dans la Constitution du pays, aux fins de veiller à l’élimination de toutes formes de discriminations à l’égard de la femme, de la jeune fille et des personnes handicapées.

Pour le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, les parlementaires ont franchi un pas décisif capable désormais d’impulser une nouvelle dimension sociétale. D’autres projets de loi, à l’en croire, sont en cours pour plus impacter le quotient des Nigériens les jours à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.