Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Niger : Les parlementaires nigériens convoqués pour une session extraordinaire

C’est par un décret signé par le président nigérien Issoufou Mahamadou que les députés sont convoqués ce 25 juin 2018, pour une session extraordinaire, la première au titre de l’année 2018. Elle devra durer au maximum 15 jours, période pendant laquelle, les députés nigériens vont examiner et adopter cinq projets de loi et un document de programmation.

 

Par Balima Boureima

C’est par un décret signé par le président nigérien Issoufou Mahamadou que les députés sont convoqués pour une session extraordinaire, la première au titre de l’année 2018. Elle devra durer au maximum 15 jours, période pendant laquelle, les députés nigériens vont examiner et adopter entre autres trois projets de loi et un document de programmation : le projet de loi portant modification de la loi des finances 2018. Objet de contestation par certaines organisations de la société civile et l’opposition, le budget 2018 connaîtra une légère modification non pas pour prendre en compte les réclamations demandées mais pour insérer les aides budgétaires.

«Ce Budget a été élaboré dans un contexte marqué par des chocs exogènes ayant engendré une hausse importante des dépenses publiques et une réduction substantielle des recettes intérieures. Cependant, le gouvernement a obtenu, au cours de l’année 2018, d’importants appuis budgétaires des partenaires techniques et financiers en vue de financer des actions de développement et des recettes exceptionnelles qui n’étaient pas prévues dans le budget initial» a expliqué Abdou Dangaladima, le secrétaire général du gouvernement.

Une fois, les modifications adoptées le budget général du Niger passera de 1.969,97 milliards FCFA, contre 1.900,86 milliards FCFA, soit une augmentation de 69,11 milliards, correspondant  à 3,64% en valeur relative.

Outre le projet de loi portant loi des finances, les députés examineront le projet de loi portant réglementation des communications électroniques. «Il apportera les ajustements nécessaires pour permettre au Niger de se conformer aux actes additionnels CEDEAO et aux directives UEMOA pour contribuer à la création d’un marché commun des technologies de l’information et de la communication dans l’espace communautaire» a indiqué le gouvernement.

Les parlementaires se pencheront aussi sur le projet de loi portant modification articles 91 et 114 de la Constitution du 28 novembre 2010. Ces articles seront révisés pour prendre en compte l’ouverture ainsi que la durée des sessions ordinaires (article 91) et le mode d’adoption de la loi des finances (article 114).

Selon le communiqué du gouvernement, le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP), qui sera examiné au cours de cette session extraordinaire, tient compte de l’environnement international et régional ainsi que des contraintes sécuritaires, climatiques et économiques du pays.

«Les orientations budgétaires retenues par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2019 feront l’objet d’un débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée Nationale. Le DPBEP décrit l’évolution de la conjoncture économique et financière nationale et internationale pour la période 2015-2018 ainsi que les perspectives pour les années 2019 à 2021» a souligné le gouvernement dans le communiqué.

Crédit photo: aNiamey.com

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR