Adekoya Adesegun Abdel-Majid, whip de la minorité parlementaire © politicians Data / HA
Adekoya Adesegun Abdel-Majid, whip de la minorité parlementaire © politicians Data / HA

Adekoya Adesegun Abdel-Majid, le whip adjoint de la minorité de l’Assemblée nationale du Nigeria dénonce avec véhémence les attaques xénophobes enregistrées ces derniers jours en Afrique du Sud. Pour lui, c’est une trahison de la lutte.

Par Daphney Gbètogbé

« Les assassinats incessants et indéfendables de Nigérians en Afrique du Sud ne seront plus tolérés, les Nigérians étant déjà à bout de patience face au fléau grandissant puisque les attaques xénophobes avaient atteint leur point critique », se désole le whip adjoint de la Chambre des représentant, Adekoya Adesegun Abdel-Majid lors de son intervention au parlement ce mardi.

Pour cet élu du peuple, une telle évolution est une haute trahison de la lutte du Nigéria pour l’émancipation de l’Afrique du Sud contre le régime de l’apartheid. Il a par ailleurs exprimé tout son mécontentement face aux attaques violentes enregistrées ses dernières semaines.

Désormais, soutient-il, « les Nigérians d’Afrique du Sud vivent dans la panique et craignent de nouvelles attaques de la part des Sud-Africains ». Tout en saluant la promptitude dans les actions politiques des dirigeants des deux pays (Nigéria et l’Afrique du Sud Ndlr), le député Adekoya Adesegun Abdel-Majid a expressément demandé aux différents acteurs d’œuvrer pour l’éradication, à jamais, de tout acte xénophobe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.