Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Nigeria : Le parlement approuve le règlement de la loi anti-tabac

Les membres de la Chambre des représentants du Nigéria se sont retrouvés ce vendredi 5 avril 2019 en session interactive sur le projet de loi qui a trait au règlement de la lutte contre le tabac de 2018. Après les échanges parlementaires, les députés ont approuvé le projet afin de recadrer ce secteur dans le pays.

 

Par Josaphat Finogbé

L’adoption de cette loi, suivant les explications du président de l’Assemblée nationale du Nigéria, visait à réglementer les domaines de la fabrication du tabac, son emballage et étiquetage, sa publicité et sa promotion. Elle vise également à définir l’interaction entre le gouvernement et l’industrie du tabac sur le territoire nigérian. Le 27 mai 2015, l’ancien Président Goodluck Jonathan avait déjà approuvé la loi nationale sur la lutte anti-tabac qui abrogeait la loi de 1990 sur le tabac (loi de contrôle) en tant que législation en vigueur sur la fabrication, la vente, la publicité et la promotion des produits du tabac au Nigeria. Malheureusement, la mise en œuvre  de cette disposition règlementaire n’a pas été possible, car le document de réglementation devait être renvoyé à l’Assemblée nationale pour approbation avant de pouvoir être pleinement mis en œuvre. Un geste que le Président Muhammadu Buhari a accompli le jeudi 20 décembre 2018 avec la transmission, à la chambre des représentants, du projet de règlement de 2018 relatif au contrôle du tabac, conformément au paragraphe 39 (1) de la loi.

A lire aussi: Portrait : Aishatu Binani, engagée pour l’accès gratuit aux soins de santé

Avec l’approbation de ce règlement, soutient le président de l’Assemblée nationale, Yakubu Dogara, « les agences de réglementation de la lutte anti-tabac disposeront bientôt davantage de pouvoirs pour appliquer les lois d’interdiction du tabac afin de protéger les Nigérians contre l’exposition à la fumée secondaire et d’autres questions connexes ».

«Il est intéressant de noter que la loi de 2015 sur la lutte anti-tabac nationale a élargi les domaines où le tabagisme est interdit au Nigéria. Cela va dans le sens du droit de toute personne à un environnement propre et sain et du droit d’être protégée de l’exposition à la fumée secondaire », a déclaré le président Yakubu au cours des débats parlementaires sur le projet de loi.

Le Nigéria, un pays influent sur le continent et aussi un marché du tabac a ratifié, en 2005, la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte anti-tabac.

L’objectif est de garantir une politique qui peut aller au-delà des intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac.

Selon l’OMS, le tabagisme tue plus de sept millions de personnes chaque année dans le monde et coûte plus de 1 400 milliards de dollars en dépenses de santé et en perte de productivité. Au Nigeria, plus de 17 000 personnes seraient tuées par des maladies causées par le tabac, plus de trois cent soixante-dix mille enfants et plus de quatre millions d’adultes continueraient à consommer du tabac chaque jour. En outre, un rapport publié par le groupe Environmental Rights Action (ERA) estime que le gouvernement nigérian dépense jusqu’à 591 millions de dollars par an pour le traitement des maladies résultant de la consommation de tabac dans le pays. Les députés espèrent qu’avec l’approbation de cet texte de loi, le coût sera considérablement réduit et le citoyen nigérian sera plus protégé et surtout plus considéré par ces firmes multinationales.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR