Nigéria : Tout ce qu’il faut savoir des élections générales

Nigéria : Tout ce qu’il faut savoir des élections générales

Les nigérians votent ce samedi 23 février 2019, pour élire le président de la République, les députés et les sénateurs. Une élection générale initialement prévue pour le 16 février dernier, cette élection a été reportée à la dernière minute pour des raisons techniques et logistiques. Comment sont élus le président, les sénateurs et les députés ? Quels sont les différents modes de scrutin, la durée des mandats ? Comment est constitué le parlement Nigérian ? Hémicycles d’Afrique répond pour vous, à toutes ces questions. Zoom

 

Par Prince Bafouolo

Pays anglophone d’Afrique de l’ouest avec 187 millions habitants, le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique, soit une densité de 201 habitants au km2. Le pays compte plus de 250 ethnies et plus de 24 villes avec plus d’un million d’habitants. Sur le plan mondial, le Nigéria occupe la septième place au classement des pays les plus peuplés. Selon une récente étude de l’organisation des Nations unies (ONU), le pays devrait atteindre les 440 millions d’habitants en 2050.

Le Nigéria est une République fédérale, c’est à dire, un État composé de plusieurs entités autonomes dotées de leur propre gouvernement. Son régime politique est présidentiel. Le Président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement, lequel tient le pouvoir exécutif, tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement que sont le Sénat (chambre haute) et la Chambre des représentants, l’Assemblé nationale du pays (chambre basse).

Système électoral et mode de scrutin

Au Nigéria, Président, députés et sénateurs sont élus aux suffrages universels directs pour un mandat de 4 ans. Le suffrage universel direct désigne un système électoral dans lequel les élus sont désignés par l’ensemble du corps électoral. En clair, sont électeurs, tous les citoyens qui jouissent de leurs droits civiques. Il est opposé au suffrage universel indirect, dans lequel les élus sont désignés par un « collège électoral » dont les membres, aussi appelés « grands électeurs », sont eux-mêmes des élus.

Si le système électoral pour élire le président et les députés est semblable à celui de la France et certains pays africains, francophones notamment, celui de l’élection des sénateurs est bien différent au Nigéria. Contrairement au Nigéria, dans certains pays (le Congo, la RD Congo, le Gabon, le Cameroun etc…) dotés d’un parlement bicaméral, les sénateurs sont élus par les conseillers municipaux qui eux, ont été élus par la population. Dans ce système, les sénateurs sont donc élus aux suffrages universels indirects. Au Nigéria par contre, au même titre que les députés, c’est la population qui élit les sénateurs.

Ici, les états sont divisés en trois circonscriptions. Le sénat est composé de 109 sièges, soit trois pour chacun des 36 Etats, et un siège pour Abuja la capitale. La chambre des représentants quant à elle, est composée de 360 sièges.

C’est donc pour renouveler ces sièges, que les nigérians votent ce samedi, pour un scrutin uninominal majoritaire à un tour. Un mode dans lequel l’électeur choisi un candidat parmi plusieurs. Après décompte, celui qui remporte le plus de voix remporte les élections.

Légende: Abuja, des électrices en mars 2015. © AFP / Getty Images AFP

COMMENTS

WORDPRESS: 0
Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR