Le président du Parlement panafricain a été innocenté des accusations portées contre lui lors de la session de juillet 2019. Cette nouvelle intervient à la fin de la session du mois d’octobre.

Par Mariette Houessionon 

Roger Nkodo Dang a été lavé des accusations de malversations financières portées contre lui au cours de la session de juillet dernier. A la fin de la session de ce mois d’octobre 2019, il a été blanchi et le secrétaire général du parlement a été révoqué.

Ce dernier est accusé d’être l’auteur du scandale financier qui gangrène le parlement panafricain depuis juillet 2018. « Au cours de cette session, on a pu trouver qui était l’auteur de toutes les soustractions des fonds du Parlement. Il était en même temps ordonnateur, liquidateur et billeteur », a déclaré Roger Nkodo Dang au micro de nos confrères de la CRTV, une chaîne camerounaise.
A cet effet, il exige de ses accusateurs des excuses publiques afin de laver son honneur. « C’est l’occasion pour moi d’appeler les responsables de l’union africaine. Notamment, ceux des ambassadeurs qui sont montés sur les toits pour crier aux détournements massifs de votre compatriote. C’est maintenant l’occasion pour eux non seulement de présenter des excuses, mais de restituer la vérité », demande-t-il.
Cependant, le président du parlement panafricain avait réagi Suite : à son accusation de corruption et détournements de fonds publics en juillet 2018. Pour lui, ces accusations étaient fausses. « Je n’ai jamais été mis en index. Personnes ne m’a épinglé. C’est regrettable de traiter un compatriote qui est arrivé au niveau où je suis avec autant de légèreté », à regretté le président Roger Nkondo Dang

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.