Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Dossier

Parlement : Voici comment les élus africains réagissent face au Coronavirus

Parti de Chine, le Covid-19 s’est répandu à travers le monde. En Afrique où la pandémie a déjà fait des victimes, les mesures se multiplient pour faire barrage au virus. En première ligne, des élus ont fait de la prévention leur cheval de bataille. Zoom sur l’action des élus de quelques pays du continent.

 

Par Prince Bafouolo

Kinshasa, 23 mars 2020. Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, les députés Patrick Muyaya, Juvenal Munubo, Claude André Lubaya et la sénatrice Francine Muyumba  signent un communiqué conjoint : « nous demandons instamment au Président de la République, garant de la nation, d’évaluer et de renforcer les mesures déjà édictées en les complétant par de nouvelles décisions ». Entre autres mesures, « la mise en quarantaine de Kinshasa et son isolement du reste du pays » et la « réquisition des vivres non périssables pour en assurer la régulation afin d’éviter la pénurie et la montée des prix au regard du maigre pouvoir d’achat des populations ».

Un appel entendu par le Président de la République. « Je déclare l’état d’urgence », annonçait Felix Tshisekedi le 25 mars dans une allocution télévisée alors que le pays comptait 45 cas et trois décès liés au Covid-19. Vu la gravité de la situation, plusieurs élus ont pris le bâton de pèlerin pour sensibiliser les populations.

Au Togo, l’honorable Gerry Tama, président du parti Nouvel engagement togolais (NET), a rappelé les gestes barrières dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Pour être sûr que son message passera, il joint la parole à l’acte.

Au Congo, Marc-Aurel Ganao a fait une descente dans sa circonscription à Djambala (centre du pays). Pour des résultats, des visuels qui reprennent des dessins et des gestes barrières ont été réalisés. « Nous avons travaillé avec les autorités locales afin que celles-ci prennent le relai de cette campagne de sensibilisation en identifiant des points stratégiques pour que la campagne obtienne un échos efficace », a souligné le député.

Quelques jour après l’apparition des premier cas au Congo, le président d’honneur de la fondation « Cœur Angélique », conseiller municipal élu à Madibou, Rudy Stéphan NGouama lançait la campagne « Stop Covid-19 » qui invite le peuple congolais et sa diaspora à faire un don pour contribuer à la lutte contre la pandémie. « En cette période difficile, il est de la responsabilité de tous de contribuer de loin comme de près à un élan de solidarité afin d’atténuer les peines de nos concitoyens vulnérables qui, forcément, subiront les dommages collatéraux liés à ce confinement  que nous avions vu venir », affirme le conseiller.

En effet, depuis ce 31 mars, le Congo est entré en état d’urgence avec confinement et couvre-feu pour 30 jours que décrète le Président Dénis Sassou N’guesso.

Du Sénégal en Ethiopie, du Maroc en Afrique du Sud, la majorité des députés a adopté la même attitude : la sensibilisation. Dans l’ensemble, les pays africains ont pris des mesures plus ou moins similaires au pays européens : fermeture des frontières, confinement ou couvre-feu.

CELA PEUT VOUS INTERESSER

Laisser un Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR