Hémicycles d'Afrique
A la Une Portrait Sénégal

[Portrait] Sénégal : Caroline Faye, l’incarnation de l’émancipation féminine

Elle incarne l’engagement politique des femmes au Sénégal. Caroline Faye a été la 1ère  femme à siéger à l’Assemblée Nationale.  Portrait.

 

Par Ibrahima Diouma Ba

Caroline Faye, née en 1923 à Foundiougne dans la région de Fatick (Centre), a été la première femme élue députée du Sénégal. Cette diplômée de l’École normale des jeunes filles de Rufisque est entrée à l’Assemblée Nationale en 1963, 2ème législature. Ce fut un évènement politique qui marqua l’histoire du pays. Pour cette ancienne enseignante, ce n’était que le début d’une idylle fertile avec les femmes et le peuple qu’elle représentait.

Au parlement, Caroline Faye avait respectivement occupée la présidence de la Commission des affaires sociales, de la fonction publique et du travail et le poste du 4ème vice-président. Etant à l’époque la seule femme au sein de l’hémicycle, son implication personnelle a largement contribué notamment à l’adoption du Code de la Famille.

Une carrière politique exemplaire

L’engagement politique de Caroline Faye démarra en 1945 à Louga quand elle rejoignit le Bloc Démocratique Sénégalais (BDS) du Président Léopold Sedar Senghor.  Seule femme à avoir intégré le bureau politique du BDS, elle deviendra en 1964 la présidente nationale des Femmes de l’Union Progressiste Sénégalaise, ancien BDS. La même année, elle est élue Secrétaire générale adjointe de la Panafricaine des femmes et vice-présidente du Conseil national des femmes du Sénégal.

Caroline Faye est admise en 1976 à l’International socialiste comme vice-présidente. Le 15 mars 1978, elle devint, à nouveau, « la première femme ministre du Sénégal ». Sous son magistère, elle a institué la quinzaine nationale de la Femme.

« Je suis pour l’égalité entre l’homme et la femme. Je ne parle pas d’égalité mathématique. Mais de celle qui se résout dans la complémentarité. Je ne suis pas partisane d’une promotion au rabais », avait affirmé Caroline Faye

« Caroline Faye a aidé les femmes à aller de l’avant en tant que pionnière de leur scolarisation et de leur intégration dans la fonction publique. C’est une femme de convictions, courageuse et très généreuse qui m’inspire sur le plan politique et aussi dans le cadre du management des groupements féminins », témoigne Adja Binta Mané, présidente régionale des Groupements de Femmes de Kolda et présidente des Femmes socialistes de la localité. Dans ce combat, Caroline Faye est rappelée à Dieu le 29 juillet 1992.

CELA PEUT VOUS INTERESSER

Laisser un Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR