Hémicycles d'Afrique
A la Une Portrait Tchad

[Portrait] Tchad : Bourkou Louise, une combattante contre l’excision et le mariage des mineures

Première femme députée du Tchad (1962-1970), Bourkou Louise Kabo, est une militante de la première heure. Femme de conviction, elle a principalement consacré son action sur l’émancipation de la femme tchadienne.  

Par Naylta Abel Tossi

Figure emblématique de la  lutte contre l’excision et le mariage précoce au Tchad,  Bourkou Louise Kabo, première femme députée au Tchad, est restée dans la mémoire de tous les  Tchadiens. Née en 1934, elle décède le 13 juin 2019.

«Nous voulons consacrer une journée en mars pour rappeler ou informer  les  jeunes filles de sa lutte pour la gente féminine »,  souligne Kladoumbaye Madjissem, enseignante dans la province du Moyen Chari.  Après avoir constaté un taux croissant et continue des mariages des jeunes filles âgées de 13 à 14 ans,   Borkou Louise Kabo se fait porte-parole de la lutte contre le mariage précoce en appelant à un âge minimum de 18 ans pour se marier.   

Borkou Louise Kabo  a fait son entrée en politique dans le Parti Progressiste Tchadien (PPT-RDA) et s’est fait rapidement remarquer par son franc parlé.  En 1962, elle devient la première femme députée au parlement du Tchad. En 1970, elle est entrée en disgrâce avec le Président d’alors, Ngarta Tombalbaye.

 « Borkou était la figure de proue de la voix discordante féminine à s’opposer à la révolution culturelle imposée dans les années 1970 par le Président Ngarta Tombalbaye », témoigne Masrabaye Timothée, infirmier à la retraite.

Après la dissolution du parlement tchadien et l’assassinat de Ngarta Tombalbaye en 1975, elle intègre le ministère de l’Education nationale en 1977. En 1982, lors de la prise du pouvoir par l’ancien dictateur Hissein Habré, Borkou se réfugie en République centrafricaine, puis rejoint la France en 1987. De retour au Tchad en 1990,  Borkou Louise Kabo est désignée au parlement provisoire de 1991 à 1993, puis déléguée à la convention constitutionnelle  en 1995.

Le 8 mars 2019, elle  a été décorée  par le Président de la République, Idriss Déby Itno, à l’occasion de la journée internationale de la femme.

CELA PEUT VOUS INTERESSER

Laisser un Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR