Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

RD Congo : Le député André-Claudel Lubaya exige la suppression des RVA/Go-pass

L’élu des circonscriptions de Kananga et de Kazumba, André-Claudel Lubaya, a interpellé, à travers une correspondance, le gouvernement congolais sur le fonctionnement du Go-pass et autre taxes similaires. Pour ce député, c’est une source inépuisable d’enrichissement pour les réseaux mafieux.

 Par Josaphat Finogbé

J’en appelle ainsi à la suppression de toutes les barrières intérieures et plus particulièrement du Go-pass et autres taxes similaires devenus un lourd fardeau financier pour les voyageurs (…) ». C’est la substance de l’appel du député André-Claudel Lubaya dans sa correspondance adressée au président de la République, Félix Tshisekedi et son gouvernement. Pour ce parlementaire, le Chef de l’Etat est garant de la nation et au regard de l’article 69, il doit user de ses prérogatives constitutionnelles pour mettre fin aux multiples entraves aux libertés fondamentales et notamment la liberté d’aller et de venir garantie par l’article 30 de la constitution du pays.

A lire aussi: RD Congo : les communes de Kinshasa expérimentent le budget participatif

Dans sa lettre, le député dénonce « l’opacité dans laquelle cette taxe est gérée depuis 2009 ». Aussi, exige-t-il l’audit de la régie des voies aériennes (RVA) aux fins « d’éclairer notre peuple sur l’affectation des ressources de cet impôt obligatoire levé même sur des nourrissons ».

Bien avant cette correspondance du député André-Claudel Lubaya, le paiement de la Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires appelé Go-pass faisaient déjà couler beaucoup d’encre et de salive. Au moment où le gouvernement précédent continue la collecte de cette taxe, les récriminations des populations portaient sur la gestion faite des fonds et surtout les tracasseries liées au paiement de ladite taxe. Une situation qui contraint certains à rater parfois leur vol.

Selon un article publié par nos confrères de deskeco.com, la loi des finances 2019 fixe les dépenses et les recettes des Régies de Voies Aériennes/Go-pass (RVA) a 41 109 023 758 FC ou 23 531 209 USD au taux de 1747 FC/1 USD. Ses dépenses sont reprises en sept lignes, dont celles relatives à l’Idef fret, Idef Go-pass, emprunt bancaires et d’investissement.

Mais malheureusement, ces actions ont connu peu de vulgarisation et semblent ne pas apporter assez de lumière quant aux actions prioritaires envisagées dans l’exécution du budget exercice 2019.

Toujours dans cet article, « les différents budgets de l’Etat consultés par deskeco.com de 2013-2018 n’indiquent pas clairement ce à quoi les fonds générés par RVA/Go-pass vont servir, moins encore le rapport général sur l’exécution du budget de l’Etat de la même période ». En résumé, la partie investissement de cette taxe collectée reste, jusque-là, ambigüe.

La sortie médiatique donc du député André-Claudel Lubaya, à travers sa correspondance est le signe « du pourrissement de la situation et qui complique dangereusement la vie des Congolais ». La suppression de toutes les entraves de cette taxe, conclut le député, contribuera « au renforcement de l’Etat de droit dans un volet relatif à l’équité de l’impôt par la lutte contre les tracasseries, à la traçabilité des dépenses publiques et surtout à l’élimination des abus du pouvoir ».

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR