Jeanine Mabunda, présidente de la Chambre basse du parlement de la République démocratique du Congo © africanews
Jeanine Mabunda, présidente de la Chambre basse du parlement de la République démocratique du Congo © africanews

La présidente de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a convoqué les députés pour une session extraordinaire qui débute ce lundi 19 août 2019.

 

Par Candy Nzouna

L’ordre du jour s’articule, selon le communiqué rendu public par Jeanine Mabunda, présidente de la Chambre basse du parlement, autour de trois points essentiels. Il s’agit de la validation des pouvoirs, l’audition du programme et l’investiture du gouvernement.

« A la demande du Président de la République dans sa lettre du 13 août 2019, vu l’urgence et la nécessité, l’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire du 19 août au 07 septembre 2019 », a mentionné Jeanine Mabunda dans son communiqué officiel. Comme on peut le remarquer, le point qui occupera plus l’actualité lors de cette session extraordinaire est l’investiture du gouvernement.

Un gouvernement qui devrait être formé depuis janvier dernier mais qui peine à voir le jour compte tenu du clivage sociopolitique entre les partisans de l’ancien Président, Joseph Kabila et le nouveau, Félix Tshisekedi. Ce dernier a d’ailleurs recalé un gouvernement formé en début de semaine pour non-respect de la parité et du renouvellement de la génération.  Selon les indiscrétions et les termes de l’accord entre les deux Présidents, sorti et en exercice, la prochaine mouture du gouvernement sera composée de 65 membres. 42 seront issus des rangs du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition des pro-Kabila tandis que l’actuel Président ne disposera que de 23 membres issus de son camp, Cap pour le changement (Cap).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.