Hémicycles d'Afrique
A la Une Rwanda

Rwanda : 52 membres du Parlement appelés à privilégier l’intérêt général

Législatives au Rwanda : Juvénal Nkusi, mémoire vivante du Parlement post-génocide © Jeune Afrique
Législatives au Rwanda : Juvénal Nkusi, mémoire vivante du Parlement post-génocide © Jeune Afrique

Le secrétaire général du parti Front patriotique rwandais (Fpr), François Ngarambe, a invité les membres du caucus parlementaire, représentant le parti au pouvoir à la chambre basse du Parlement, à toujours s’acquitter de leurs fonctions avec humilité. C’était à l’occasion d’une journée de retraite tenue au siège dudit parti à Rusororo, district de Gasabo.

Par Gloria R. Dossou

« Vous devez montrer l’exemple. Donnez le rythme à d’autres pour vous suivre. Ce sont les valeurs sur lesquelles le Fpr a été construit ». C’est l’appel qu’a lancé le secrétaire général, François Ngarambe aux 52 députés de la chambre basse du Parlement. C’était à la faveur d’une retraite organisée pour un bilan des travaux effectués par les députés à mi-parcours de leur législature.

Afin de mieux s’acquitter de leur fonction de contrôle législatif et gouvernemental, le secrétaire général a également demandé aux législateurs de toujours placer les intérêts publics au-dessus de leurs intérêts personnels, et a signifié que le contraire ne serait pas toléré.

« Il est également important que vous preniez toujours le temps de vous renseigner et de faire des recherches approfondies sur les lois que vous votez. Cela facilitera votre travail, car vous devez voter des lois que vous comprenez clairement », a ajouté François Ngarambe

Pour lui, le statut de représentants de tous les Rwandais les place dans la bonne position pour défendre des programmes tels que Ndi Umunyarwanda, qui vise à favoriser l’unité et la réconciliation. A cet effet, pour la réussite des missions, il faut l’unité nationale. 

Diverses présentations ont également été faites au cours de la retraite. Selon l’auditeur général des finances de l’Etat, Obadiah Biraro, « le Parlement devrait intensifier la cause de l’amélioration dans la gestion des fonds publics. C’est leur mandat. Il faut faire preuve de bonne attitude ». Présent à cette journée, le ministre de l’Unité nationale et de l’engagement civique, Jean Damascene Bizimana a aussi exhorté les législateurs du Fpr à utiliser la diplomatie parlementaire pour s’assurer que le pays adopte des lois qui punissent le déni ou la négation du génocide contre les tutsi. 

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR