Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Namibie

SADC : Le parlement régional au cœur du prochain sommet de la communauté

Quelques heures avant l’ouverture du 38ème sommet de SADC en 2018 © Rfi

La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) pourra se doter, lors de son prochain sommet en août prochain, de son parlement régional. L’initiative qui a connu de grandes avancées dans le domaine s’avère être désormais une priorité pour les membres de la communauté qui entendent finaliser les détails pour sa concrétisation. Ce parlement, soutiennent les membres du forum ayant travaillé sur le sujet, sera une institution intégrale chargée de faire avancer le programme d’intégration régionale au sein de la communauté.

 

Par Josaphat Finogbé

Le 39ème sommet de la SADC prévu à Dar es Salaam, en Tanzanie, en août prochain sera essentiellement consacré à la finalisation des documents en vue de la création du parlement régional de la communauté. Longtemps relégué au second plan lors de leurs grandes rencontres, le parlement régional entamera sa phase finale lors du prochain sommet.

En préparation à cette création, le conseil des ministres de la SADC qui s’est réuni à Windhoek en mars dernier a créé un groupe de travail chargé d’analyser la structure, les fonctions et le cadre juridique du parlement régional proposé et de présenter ses conclusions à la prochaine réunion du Conseil. Ce dernier avait estimé que la communauté disposait déjà d’un secrétariat permanent, d’un exécutif opérationnel et d’un pouvoir judiciaire représenté par le tribunal de la SADC. Il ne manquait donc que le parlement régional.

Le forum parlementaire qui existait et qui était présidée par Veronica Macamo Dlhovo, présidente de l’Assemblée nationale du Mozambique classait déjà la question de prioritaire pour la communauté. Le forum parlementaire comprend les parlements des pays comme Afrique du Sud, Angola, Botswana, République démocratique du Congo, Eswatini, Lesotho, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe. C’est une institution autonome mise en place depuis 1997 en tant qu’organe interparlementaire régional. Il est composé de 14 parlements nationaux, représentant plus de 3 500 parlementaires de l’Afrique australe. Mais en août prochain, ce forum parlementaire deviendra, sauf changement, un parlement régional pour plus d’activités et de dynamisme étant donné que le forum n’a pas été la hauteur des attentes.

La mise en place du parlement reposera sur un accord basant sur le fait que le parlement n’entravera pas la souveraineté des États membres et qu’il n’aura qu’une fonction consultative. En ce qui concerne les implications financières, cela ne devrait pas entraîner d’augmentation des coûts pour les budgets nationaux car le financement central sera basé sur les dispositions actuelles de la communauté. Celles-ci stipulaient que les parlements membres verseront des contributions égales chaque année. Un défi que devrait donc relever cette communauté lors de ses assises en août prochain.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR