Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité Dossier

Sénégal : En route vers la mise en œuvre de la fonction publique locale

Au Sénégal, l’Etat s’inscrit dans le renforcement de sa politique de décentralisation. Pour consolider sa réforme phare, l’acte III de la décentralisation lancée en 2013, le président Macky SALL a installé le conseil supérieur de la fonction publique locale. Objectif : doter les collectivités territoriales de ressources humaines qualifiées capables de porter la territorialisation des politiques publiques. Au total, ils seront 20 membres à siéger au conseil supérieur de la fonction publique. Cet organe va t-il apporter du nouveau dans la qualité de service des collectivités locales ?  Gros plan.

 

Par Ibrahima Diouma Ba

Le Sénégal ambitionne, dans le cadre de sa politique de décentralisation, de donner à ses collectivités locales des moyens humains et financiers pour dérouler leurs politiques de développement. La mise en place de la fonction publique locale, cette  vieille doléance est en passe d’être opérationnalisée. Installé en Février 2018 sous la présidence du président Macky SALL, le conseil supérieur de la fonction publique locale en est le premier jalon. « Cette plateforme de concertation nous permettra d’accroître la présence des travailleurs, de développer le dialogue social et de promouvoir les espaces de codécision, gage d’une administration locale forte, structurée et intègre » a indiqué le président sénégalais.

Selon les autorités, cet organe consultatif aura comme missions : de mettre en place un statut clair et harmonisé pour les travailleurs des collectivités territoriales mais aussi de donner des avis et des recommandations pour réussir la mise en œuvre de la fonction publique locale. La volonté de l’état a été réaffirmée à cet effet. Selon Macky SALL : « cet engagement du gouvernement traduit mon ambition d’offrir aux agents des collectivités territoriales un statut attrayant et sécurisant, répondant aux principes d’unité, de parité, de mobilité et de libre administration des collectivités locales ».

L’impact de la lutte syndicale et la faveur de la continuité de l’Etat

Alors que la fonction publique locale a été légiférée depuis le 30 mars 2011, sa mise en œuvre est le prix de la lutte des travailleurs eux-mêmes. Depuis l’adoption de cette loi, l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales a multiplié les actions réclamant une égalité de traitement avec les fonctionnaires de l’Etat. Même si des efforts restent à faire, le président Macky SALL  et son gouvernement s’engagent vers la satisfaction des revendications des syndicalistes. « Le gouvernement s’est engagé à rendre effective la fonction publique locale, à travers la signature des quatorze (14) décrets d’application de la loi relative au statut général des fonctionnaires des collectivités locales » a rassuré le président de la République.

Malgré cette mesure, les représentants des travailleurs des collectivités locales continuent de réclamer plus de volonté politique de l’état sachant que la loi doit s’accompagner de 22 décrets d’application. Ils n’ont pas manqué tout de même de se réjouir des avancées en direction de la matérialisation de la fonction publique locale. Selon Sidya Ndiaye, président de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités locales, « le Conseil supérieur de la fonction publique locale aidera à lutter contre la précarité » pour ses collègues. Il a sollicité du chef de l’Etat un appui financier de 600 millions de FCFA pour la mise en œuvre de la fonction publique locale non sans plaider l’éradication des recrutements politiciens dans les collectivités locales.

En plus de l’équité, la fonction publique locale offrira aux travailleurs des collectivités locales à terme plusieurs avantages. Il s’agit entre autres du statut des agents des collectivités locales, de la mobilité des agents entre les collectivités locales du pays, de la couverture maladie et de la pension de retraite.

A rappeler que la mise en place d’un statut de la Fonction publique locale est l’une des recommandations des assises de la décentralisation organisées en novembre 2007. En plus de ses 20 membres titulaires, le Conseil supérieur de la Fonction publique locale aura 20 membres suppléants.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR