Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Sénégal : la politique agricole de la commune de Ndiob distinguée par la FAO

Ndiob, une commune située dans la région de Fatick au centre-ouest du Sénégal a été distinguée par l’Organisation des nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture. La FAO a décerné à cette localité, la mention honorable du Future Policy Award, prix de la meilleure politique agricole locale, pour sa vision du développement rural. C’est ce qu’a révélé son maire Oumar Bâ.

Par Ibrahima Diouma Ba

Alors que ses agriculteurs sont confrontés aux changements climatiques et à la sécheresse, la commune de Ndiob a développé des stratégies d’adaptation efficaces. « Notre commune a connu l’autosuffisance et la résilience par le passé. Malheureusement, nous avons perdu cette autosuffisance à cause des effets conjugués de la sécheresse, de l’usage intempestif des pesticides chimiques de synthèses et de mauvaises politiques agricoles » a regretté le maire de Ndiob Oumar Bâ.

Pour faire face à la dégradation des systèmes de culture et de production, la collectivité s’est mobilisée pour mettre en œuvre un certain nombre de mesures et de stratégies tendant à infléchir la donne. Il s’agit de l’agro-écologie, de l’agriculture saine et durable et de la formation des agriculteurs à l’utilisation du compost.

L’usage de l’engrais organique a permis « d’augmenter le rendement agricole à l’hectare de 350 kilogrammes à plus de 1000 kilogrammes en moyenne et des pics de 1500 kg à l’hectare dans certains villages » s’est réjouit Oumar Bâ qui décrit la politique de sa commune comme «une vision verte, résiliente à travers un processus de développement endogène, inclusive, respectueuse des droits de personnes vulnérables et de l’environnement ».

C’est cette politique agricole durable qui a été ainsi récompensée par le prix de la meilleure politique agricole locale de la FAO le 15 octobre dernier à Rome en Italie. Le dossier de candidature de Ndiob était porté par l’ONG Enda-Pronat devant plus de 2.000 initiatives de politiques agricoles locales de collectivités des cinq continents.

La commune de Ndiob qui investit désormais 23% de son budget total dans la transition agro-écologique, a également prévu de mettre en place des kiosques de commercialisation et de vente d’aliments à base de céréales locales. Objectif : aider les agriculteurs à écouler leur production. L’élevage n’est pas en reste. La mairie a notamment aménagé un foirail et une voie pastorale permettant aux éleveurs d’y circuler sans entraves « pour éviter les conflits entre éleveurs et cultivateurs » a souligné l’édile de Ndiob.

© Seneplus

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR