Hémicycles d'Afrique
A la Une Sénégal

Sénégal : L’Assemblée nationale adopte plus de 24 milliards de budget pour la communication

Le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications du Sénégal, Yankhoba Diattara © pressafrik.com
Le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications du Sénégal, Yankhoba Diattara © pressafrik.com

Réunis en séance plénière ce mardi 30 novembre 2021, les députés de l’Assemblée nationale du Sénégal ont adopté le projet du budget 2022 du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications. Le montant de ce budget est arrêté à 24 milliards 886 millions 606 mille 480 francs CFA en autorisations d’engagement.

Par Jean-Louis HEDEGBE

Le projet de budget 2022 du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications a reçu l’avis favorable des députés à l’Assemblée nationale. C’était au cours de la séance plénière de ce mardi que les élus ont adopté le projet du budget. Selon le document présenté aux députés par Yankhoba Diattara, ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, ledit est arrêté à 24 milliards 886 millions 606 mille 480 francs CFA en autorisations d’engagement. Il est structuré en trois programmes : Pilotage, Gestion et Coordination administrative, Economie numérique et Secteur postal.

Un montant qui  vise selon le ministre, à concrétiser le projet relatif à la stratégie Sénégal Numérique 2025 et la concrétisation du programme quinquennal +Liggeyal ëllëk 5-3-5+. Ce qui favorisera la mise sur pied d’une société numérique inclusive, et ceci dans le but de promouvoir une société apprenante et une économie de l’innovation. “la création de plus de 35 000 emplois directs et une contribution au PIB de 10 %. Au total, le secteur du numérique et des télécommunications est porteur d’environ 140 000 emplois directs et 235 000 emplois indirects”, a expliqué Yankhoba Diattara. 

Le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara a par la même occasion répondu aux questions des députés sur les réalisations de l’exercice 2021. Il a d’ailleurs annoncé la création d’un Bureau d’alerte et de réponse aux attaques cyber (CSIRT) gouvernemental au sein de l’ADIE Ainsi que de “la mise en œuvre inclusive du projet d’adressage numérique qui va entrer dans sa phase active à savoir le recensement, la dénomination des rues et l’exploitation des solutions numériques’’.

.

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR