Hémicycles d'Afrique
A la Une Actualité

Sénégal : Le financement des communes au cœur des débats

Le Sénégal a organisé les 9 et 10 juillet 2018 sa première conférence nationale de l’aménagement et l’attractivité du territoire. C’est le président Macky Sall qui a présidé la cérémonie d’ouverture au centre internationale de conférence Abdou Diouf de Diamniadio. L’Etat du Sénégal a signé en marge de cette conférence avec l’Agence française de développement et la Banque mondiale une convention de financement d’un montant de 223 millions d’euros soit un peu plus de 146,340 milliards de FCFA destinés au programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (PACASEN).

 

Par Ibrahima Douma BA

D’entrée de jeu, le président sénégalais Macky SALL a fait un diagnostic des difficultés des collectivités territoriales devant les élus locaux, les hauts conseillers des collectivités territoriales, les universitaires et la société civile. « J’ai pris l’option résolue de faire de la gouvernance territoriale un pilier essentiel de notre quête d’émergence. J’ai engagé des réformes majeures articulées à d’ambitieux programmes et projets afin d’atténuer la disparité, d’améliorer la gouvernance territoriale, de stimuler le dynamisme économique des territoires » a dit le chef de l’Etat. Selon lui l’Etat doit impérativement prendre son courage en main pour affronter les défis territoriaux notamment les incohérences territoriales et les conflits fonciers.

Attractivité et financement du développement territorial

Le programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (PACASEN) va bénéficier de 223 millions d’euros l’équivalent d’un peu plus de 146,340 milliards de FCFA. Un montant mobilisé par l’Etat du Sénégal, l’Agence française de développement et la Banque mondial à travers une convention de financement signée devant le président Macky Sall. Le PACASEN est un programme quinquennal (2018-2023) qui cible au total 123 villes et communes. Il sera mis en œuvre par l’Agence de développement municipal (ADM) pour améliorer la viabilité et l’attractivité économique des territoires.

Hausse des transferts de fonds vers les collectivités territoriales

Pour accompagner les communes dans les neuf domaines de compétences transférés, l’Etat du Sénégal contribue au financement des projets de développement local à travers le fond de dotation des collectivités locales (FDD) et le fond d’équipement des collectivités locales (FECL). « Entre 2012 et 2018 le FDD est passé de 15 à 23 milliards de FCFA et le FECL de 12 à 22 milliards de FCFA et dès 2019 ces transferts vont connaître un accroissement d’un milliard de FCFA chaque année » a fait savoir Birame Owens Ndiaye, conseiller technique du ministre de la gouvernance territoriale, du développement et de l’aménagement du territoire, lors du panel « financement de l’aménagement et du développement territorial comme facteur d’attractivité ».

A noter que le fond souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) a développé une stratégie d’accompagnement des conseils locaux dans leurs recherches de financement. Le Fonsis a contribué au financement du parc industriel de Sandiara dans le département de Mbour et il développe actuellement un projet rizicole avec la société de développement agricole et industriel du Sénégal (SODAGRI) qui sera lancé cette année dans le département de Médina Yoro Foulah selon son directeur général Ibrahima KANE.

Au sortir de cette conférence, l’Etat du Sénégal prévoit l’adoption d’une loi d’orientation de l’aménagement et de l’attractivité du territoire et une feuille de route du développement territorial.

Crédit Photo: Banque mondiale

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR