Hémicycles d'Afrique
A la Une Sénégal

Sénégal : Les députés examinent le projet de loi de finances 2022

Les députés sénégalais en session à l’Assemblée nationale © dakaractu.com
Les députés sénégalais en session à l’Assemblée nationale © dakaractu.com

Les parlementaires sénégalais réunis en séance plénière dimanche 28 novembre 2021, ont examiné le projet de loi de finances, exercice 2022. C’est un budget dont les recettes sont arrêtées à 3 610,7 milliards FCFA et les dépenses à 4 394,7 milliards FCFA.

Par Jean-Louis HEDEGBE

La loi de finances 2022 en examen au Parlement sénégalais. Les ministres des finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, de l’économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott et celui du travail, du dialogue social et des relations avec les institutions, Samba Sy, étaient face aux députés ce weekend pour défendre ce projet de loi. Selon le document présenté aux élus, les recettes pour le compte de l’année 2022 sont arrêtées à 3 610,7 milliards FCFA et les dépenses à 4 394,7 milliards FCFA. 

Comparé à la loi de finances de 2021, le budget de 2022 a connu une hausse des recettes de 384,8 milliards FCFA en valeur absolue. Ce qui représente 11,9% en valeur relative. En ce qui concerne les dépenses, elles connaissent une augmentation de 424,9 milliards FCFA en valeur absolue, soit 10,7% en valeur relative. De même, contrairement aux prévisions de la loi de finances 2021 qui est établie à 5%, la loi de finances 2022 est quant à elle établie à 5,5% avec un déficit budgétaire attendu à 4,8%. 

Pour ce qui est des recettes du budget général arrêtées pour 2022 à 3 461 milliards FCFA, sont composées de recettes internes pour un montant de 3 165 milliards FCFA et des recettes externes d’un montant de 296 milliards FCFA. Globalement, la pression fiscale est projetée à 18,4% du PIB en 2022 contre 17,0% au titre de la loi de finances de 2021. 

Cependant, il faut préciser que le projet de loi de finances 2022 s’articule autour de trois (3) axes forts. Il s’agit notamment de la poursuite de la lutte contre la pandémie, la relance de l’économie à travers le plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré du PSE (PAP2A) et la mise en oeuvre d’instruments majeurs de l’action de l’État au profit des populations tels que le programme « Xëyu Ndaw Ñi ».

Les autres ont consulté aussi ces articles

Ce site utilise des cookies. Nous voudrions nous assurer que vous acceptiez notre politique en la matière. J’accepte plus de détails

Privacy & Cookies Policy

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des alertes de nos publications

Vos informations resteront confidentielles

Hémicycles d'Afrique

GRATUIT
VOIR